Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako : plus de 22 654 étudiants formés en 2019-2020

L’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako, a tenu les travaux de la 9è session de son Conseil de l’Université ce vendredi 12 mars 2021 à l’hôtel Olympe de Bamako. La cérémonie d’ouverture de la rencontre était présidée par le ministre de l’Éducation nationale, Pr. Doulaye Konaté, président du Conseil de l’Université, en présence du Pr. Idrissa Soïba Traoré, Recteur de l’USSGB, ainsi que l’ensemble des administrateurs.

Au cours de cette session, il s’agissait pour les participants d’adopter le compte rendu de la 8è session ordinaire du Conseil, d’évaluer l’état d’exécution des recommandations de la 8è session, du rapport d’activité 2019-2020 et du Plan d’action pour 2021. Les administrateurs ont aussi mis cette session à profit pour adopter le projet de budget 2021. A l’entame de ses propos, Pr Idrissa Soïba Traoré, Recteur de l’ULSHB, a souligné que la tenue de cette session est la preuve de l’engagement de la direction, des responsables des structures de recherche et de l’ensemble du corps professoral, à faire avancer l’ULSHB dans sa marche vers l’excellence.

L’année 2019-2020, a-t-il rappelé, a été très éprouvante pour l’ULSHB avec la perte de deux braves dames connues pour leur engagement, leur abnégation dans le combat pour la culture de l’excellence à savoir : Professeure Rokiatou Théra et Docteur Fornba Philomène Camara. Eploré, le Pr Traoré, a fait observer une minute de silence en leur mémoire.

Au titre de l’année universitaire 2019-2020, l’ULSHB, a-t-il fait savoir, a assuré la formation de 22 654 étudiants dans les domaines des Sciences de l’Homme et de la Société, Lettres, Langues et Arts, Sciences de l’Education et de la Formation, Sciences et Technologies. De même, quatre structures de formation et de recherche ont contribué à cette réalisation.

L’encadrement pédagogique et l’animation scientifique dans les départements ont été assurés par 237 enseignants, dont seulement 22 femmes. « Le corps enseignant reste dominé par les assistants avec plus de 55%. Les enseignants de rang A, c’est-à-dire maîtres de Conférences et professeurs, sont au nombre de 19, soit 8% de l’effectif total », a-t-il précisé.

Sur la question de l’épineux problème de transport du personnel à Kabala, l’ULSHB, selon le recteur, vient d’acquérir un minibus offert par le PADES. « L’ULSHB a pu aussi acheter les productions scientifiques en termes d’ouvrages d’une vingtaine d’enseignants disponibles en six exemplaires. De même, la bibliothèque du DER Lettres a-t-elle été dotée en ouvrages riches par la diversité et l’actualité des productions actuelles (2019-2020) »,souligne-t-il.

Sur le plan de la promotion des enseignants chercheurs, Pr. Idrissa Soïba Traoré a précisé que sept enseignants de l’ULSHB viennent d’accéder au grade de maîtres de Conférences, deux au grade de professeurs, un au grade de Directeur de Recherche lors de la dernière session de la CNELA. Professeur Oumar Kamara est aussi admis comme membre de la prestigieuse Académie des Sciences du Mali. Les sept candidats présentés lors de la dernière session du CAMES ont été tous admis aux différents grades.

Au passage, il s’est aussi félicité de la nomination de l’actuel président du Conseil de l’ULSHB, Pr Doulaye Konaté,  comme ministre de l’Education nationale. Pour sa part, ce dernier a invité tous les acteurs à placer l’ULSHB au cœur de leurs préoccupations afin que tous ensemble, ils sortent de la zone de turbulences.

A O

Source : Ziré