Mesures préventives contre le coronavirus-COVID 19 : la CN-CIEPA annule ses activités de la journée mondiale de l’eau

Pour des mesures de prudence face à la propagation de la pandémie coronavirus, la Coalition Nationale, Campagne Internationale pour l’Eau et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASh) a annulé ses activités relatives à la journée mondiale de l’eau, célébrée chaque 22 mars. Le thème majeur de cette année était : ‘’L’Eau et le changement climatique’’.

Dans un communiqué diffusé le 22 mars 2020, la Coalition Nationale, Campagne Internationale pour l’Eau et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASh), à travers son président, Dounantié Dao,  déclare : « Considérant la résolution de 64/292 de l’Assemblée Générale des Nations Unies du 28 juillet 2010 reconnaissant l’eau et l’assainissement comme un droit humain; considérant l’Objectif du Développement Durable (ODD) en son point 6 qui garantit l’accès universel à l’eau et l’assainissement d’ici 2030 ;

considérant la résolution A/RES/47/193, consacrant le 22 mars de chaque année “Journée mondiale de l’eau” ;  considérant que  le thème de cette année “L’eau et le changement climatique’’ est un facteur déterminant pour le bien-être des personnes, la préservation des écosystèmes et la promotion des économies ; considérant le fort taux de croissance démographique estimée à 3.6% ; considérant la baisse de la pluviométrie d’au moins 20% avec presque déjà la disparition à cette date de l’Isohyète 1200 mm sur la carte du Mali ; considérant qu’au Mali, le niveau des ambitions de réduction des GES du scénario d’atténuation par rapport au scénario de base du Mali est de : 29% pour l’agriculture,  31% pour l’énergie et  21% pour le changement d’utilisation des terres et la foresterie ; considérant que le taux d’accès à l’eau au niveau national est estimé à 68.8% en 2018 ; considérant le faible taux du budget alloué au secteur eau et assainissement,  estimé à 2.62% en 2018 ; considérant le contexte de la pandémie du Coronavirus ne permettant pas la  mobilisation citoyenne et l’interpellation des pouvoirs publics en faveur du droit d’accès à l’eau. »

Aussi, la CN-CIEPA/WASh ajoute : « Nous acteurs de la société civile du secteur Eau, Hygiène et Assainissement, demandons au gouvernement :

le respect de ses engagements nationaux et  internationaux en matière de protection et promotion des ressources en eau, et l’effectivité du droit d’accès à l’eau et l’assainissement ; à entreprendre des actions urgentes et concrètes  visant à réduire l’impact du changement climatique sur la ressource en eau. Appelons les collectivités à : assumer leurs rôles et responsabilités en matière de protection et de promotion de la ressource en eau. Appelons les acteurs de la société civile à : s’engager dans des actions concrètes de défense de la promotion des ressources en eau et du changement climatique. Exhortons les Partenaires Techniques et Financiers à: soutenir les actions du Mali en faveur de la promotion de la ressource en eau. »

Amadou Kodio