Médias et Justice: ICP-Mali et Fredrich Ebert Stiftung outillent des Journalistes

Du mercredi 28 au jeudi 29 avril 2021, Initiative d’Information, de Communication et de Plaidoyer sur la Protection Sociale au Mali (ICP-Mali), en partenariat avec la fondation Fredrich Ebert Stiftung (FES), a réuni des Hommes de médias autour du thème ‘’Médias et Justice: Menace à la liberté d’expression et de presse ou instrument de veille pour le respect de l’éthique et la déontologie en journalisme ?’’. Ledit atelier se tient à la Maison des Partenariats Angers Bamako.

Ces derniers temps, les Hommes de médias sont souvent traînés devant la justice au Mali dans le cadre de l’exercice de leur métier. Si pour certains, c’est par manipulation ou par erreur qu’ils tombent dans le panneau, pour d’autres, c’est par pure méconnaissance de leurs droits et devoirs en tant que journalistes. Pour limiter les agissements contre les soldats de l’information, ICP-MALI, en collaboration avec la fondation Fredrich Ebert Stiftung (FES), a donc ouvert les débats autour de la question au bénéfice des Hommes de médias.

En tout, 20 journalistes ont pris part à cet atelier animé par deux experts, dont Mamadou Dabo, professeur en journalisme-communication. Déjà ce mercredi, deux chapitres ont été présentés, il s’agit de : ‘’Les fondements de l’éthique et la déontologie en journalisme’’ et ‘’Les interpellations des journalistes en justice : restriction de la liberté d’expression de presse ou exigence de professionnalisme ?’’

Selon Ousmane Daou, président d’ICP-Mali, cette initiative cherche à combler le vide de la connaissance des instruments juridiques par ceux et celles qui pratiquent le métier du journalisme. «Nous avons décidé de réunir les journalistes autour de ce thème Médias et justice et de poser la question est-ce qu’il faudra voir les instruments juridiques sous l’angle d’une menace ou de la restriction de la liberté d’expression et de presse ou un instrument de veille pour le respect des règles de l’éthique et de la déontologie en journalisme? Alors vous savez que ces derniers temps, beaucoup de nos confrères ont eu des soucis avec la justice et nous nous sommes dit que quelque part, quelque chose ne va pas. Peut-être probablement, il y a une faible maîtrise des instruments juridiques ou d’outils qui encadrent la profession par nos confrères et la presse malienne très florissante et n’est pas exemple de dérive dans le milieu. Voilà pourquoi, ICP-MALI, en partenariat avec la Fondation Fredrich Ebert Stiftung, a voulu initier cette formation », souligne-t-il.

Une initiative accompagnée et félicitée par le partenaire financier, FES. «Je voudrais d’embler féliciter l’ICP-Mali pour la qualité de son partenariat qu’il entretient avec la Fondation Fredrich Ebert Stiftung depuis de nombreuses années. Convaincu du rôle et la place de la presse dans un environnement démocratique, il est à noter qu’au Mali, l’avènement de la démocratie s’est accompagnée tout naturellement par la floraison des organes de presse. Cette libéralisation a occasionné un élan particulièrement fulgurant ces vingt dernières années avec l’ouverture de nombreuses radios et chaines de télé privées en passant par les journaux. Pour certains observateurs, cet état de fait témoigne de la vitalité de la démocratie malienne, pour d’autres, la valeur ajoutée de cette multitude supports de presse est fortement à remettre en cause. Tant, les critères pour être reconnu journaliste, les conditions de création ou d’ouverture d’un organe de presse sont faciles contrairement à la nature de cette activité professionnelle qui requiert une rigueur énorme des assises intellectuelles solides. C’est à la lumière de ces constats que l’Initiative d’Information de Communication et de Plaidoyer sur la Protection Sociale au Mali en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert au Mali a tenu à organiser une activité de renforcement des capacités et d’échanges sur le thème: ‘’Médias et Justice: menace à la liberté d’expression et de presse ou instrument de veille pour le respect de l’éthique et la déontologie en journalisme ?’’. Atelier d’échanges qui servira à rappeler les principes généraux qui fondent le journalisme », témoigne Christian Klatt, représentant de la Fondation Fredrich Ebert Stiftung.

Amadou Kodio / Afrikinfos-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *