Mamadou Sinsy Coulibaly, après sa réélection à la tête du CNPM : «Je n’ai pas la prétention de dire que tout a été rose, mais je promets…»

Tenue dans un contexte assez difficile, marqué par des incompréhensions internes, liées au processus de renouvellement des instances de l’organisation, cette assemblée générale a vu le sacre du président sortant le 9 octobre 2020 au siège du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM). Ainsi, sans surprise, Mamadou Sinsy Coulibaly se succède à lui-même, après avoir remporté le vote avec 102 voix sur les 107 suffrages exprimés.

Après plus d’une semaine de cafouillages, le renouvellement du bureau du CNPM s’est finalement déroulé le 9 octobre 2020. Candidat à sa propre succession, Mamadou Sinsy Coulibaly, alias Madou-Coulou a été réélu pour cinq ans à l’issue d’un vote qui s’est tenu sans son adversaire, Dadié dit Amadou Sangaré, au siège du Conseil. Ainsi, les 155 délégués, présents dans la salle, ont largement exprimé leurs voix en faveur du président sortant, Mamadou Sinsy Coulibaly. Toutefois, selon les chiffres publiés à la fin du dépouillement, sur les 117 suffrages exprimés, il a récolté 102 voix. Aussi, il y a eu 5 bulletins nuls et 48 abstentions. Quant à son adversaire, Dadié dit Amadou Sangaré, il n’a reçu aucune voix.

A la proclamation des résultats, le candidat heureux n’a pas manqué d’évoquer son émotion même s’il dit ne pas ignorer les défis qui attendent le nouveau bureau.«Ces assises se tiennent à un moment difficile et même très difficile, marqué par des incompréhensions internes, liées au processus de renouvellement des instances de notre organisation. Incompréhension, qui, si on n’y remédiait pas, risquait d’impacter de manière significative, l’entente et la cohésion qui ont été toujours la marque de fabrique du CNPM, jusqu’à ce jour »,a-t-il déclaré.

Mamadou Sinsy Coulibaly se dit également comblé de voir ses collègues patrons d’entreprises renouveler leur confiance en sa personne. «Je voulais dire beaucoup de choses, mais vraiment je suis ému de voir qu’après cinq années émaillées de difficultés pour le secteur dues à la crise politico-sécuritaire et à la pandémie du Coronavirus, cette année. Je n’ai pas la prétention de dire que tout a été rose, mais je promets que le nouveau bureau va rapidement se mettre au travail pour non seulement poursuivre le chantier que nous avions commencé, mais aussi de nous lancer sur des nouvelles perspectives »,ajoute-il.

Selon l’heureux candidat, le bureau sortant a, en dépit des difficultés de tous ordres, pu réaliser les dix-neuf objectifs stratégiques avec l’apport du secrétariat général.

Mettre l’économie au centre des actions de la transition !

En terme de perspective, Mamadou Sinsy Coulibaly ne manque pas d’initiatives. Selon lui, le nouveau bureau, composé de vingt-et-un membres, va travailler à mettre l’économie au centre de tout, notamment pour la période de la transition où le secteur sera indispensable. Pour ce faire, Madou-Coulou estime que le bureau a besoin du soutien de tous les acteurs du secteur, surtout des chefs d’entreprises et des groupements professionnels.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *