Mali : signature d’un partenariat entre la DNGM et  la Raffinerie Kankou Moussa

Le Directeur National de la Géologie et des Mines, Cheick Fanta Mady Keita et le Président Directeur Général de la Raffinerie Kankou Moussa SA, Dario Littera, ont signé une convention de partenariat, le 09 mars 2021, au siège de la DNGM. Le point fort de ce partenariat réside dans la mutualisation des capacités de deux structures, afin d’accompagner le processus de développement économique et social du Mali.

En apposant leurs Signatures en bas de cette convention de partenariat, qui les lie désormais, chacune des parties a tenu à donner ses impressionsAinsipour le Directeur National de la Géologie et des Mines, Cheik Fanta Mady Keita, la signature de cette convention de partenariat entre dans le cadre de la nouvelle vision stratégique des plus hautes autorités du pays, celle de faire du Mali une puissance minière africaine. « Le département des Mines sous l’impulsion de son premier responsable, travaille sur divers aspects de l’actualité minière issue de la politique de développement du secteur minier : une meilleure intégration de l’actualité minière à l’économie nationale pour créer plus de retombées et de valeurs ajoutées ; le développement des communautés vivant autour des Mines et le renforcement des capacités de l’administration minière », ajoute-t-il.

Selon Cheick Fanta Mady Keita, la Raffinerie Kankou Moussa SA, offre de nombreux avantages à notre pays, notamment : la réduction de la dépendance du secteur minier vis-à-vis de l’extérieur ; la contribution au Trésor public ; le meilleur contrôle par l’État de la sortie de l’or du territoire national ; la création de la valeur ajoutée Nationale substantiel permettant ainsi à notre pays d’offrir sur le marché national et international un produit fini, confirme aux standards internationaux dans le domaine de la production et de la commercialisation de l’or…

Quant au PDG de la Raffinerie Kankou Moussa SA, Dario Littera, il a exprimé toute sa gratitude de faire partie de ce programme et de mettre à la disposition du secteur minier malien, des infrastructures industrielles de dernière génération pour la mise en valeur des métaux précieux produits au Mali. « Aujourd’hui nous sommes ici à la DNGM pour la signature d’un accord de partenariat qui marque une première étape du programme du Ministère des Mines, de l’Energie et de Eau et de tout le pays vers la revalorisation, la légalisation et la mise en valeur des métaux précieux produits au Mali. Chez nous à Kankou Moussa, nous sommes particulièrement fiers de faire partie de ce programme en tant que infrastructures industrielles. Nous sommes heureux de mettre à disposition du secteur, avec la garantie d’offrir de service tels que raffinage, l’analyse avec l’utilisation des techniques d’avant-garde et de méthodes conformes à toutes les dispositions internationales Nous remercions l’État du Mali pour la fourniture de poinçon de qualité et d’origine qui marquera, enfin le début d’une étape vers les normes dictées par la réglementation internationale », souligne-t-il.

Un engagement plein et inconditionnel…

Notre engagement, avance-t-il, est plein et inconditionnel. «Nous espérons pouvoir étendre ce partenariat à des activités conjointes, étant donné les projets que nous avons, comme l’installation de 15 Centres de services de prototypes minier et orpailleurs opérant dans tous les sites et les zones aurifères du pays avec un investissement au-delà de 200 milliards de FCFA et la création de plus de 10.000 emplois. Ces centres seront équipés d’un laboratoire d’analyses pour la minéralogie des métaux précieux que nous comptons mettre à la disposition de la DNGM, lui permettant d’avoir une présence capillaire dans les zones minières, avec l’utilisation de laboratoire d’analyses à la pointe de la technologie et la recherche de minéraux et métaux précieux au Mali », ajoute-t-il.

Rappelons que le DG de la DNGM, M. Cheik Fanta Mady Kéita dans son allocution, a décliné quelques objectifs recherchés par ce partenariat. Il s’agit de l’usage du poinçon de l’État sur les produits et objet en or créés par la société KMR SA ; la formation et le perfectionnement du personnel du laboratoire du PDRM dans le domaine de l’affinage et de l’analyse des métaux précieux ; l’assistance au laboratoire du PDRM en outillages et matériels de laboratoire ; l’échange d’expériences entre la société KMR SA et la DNGM…

Pépin Narcisse LOTI / Afrikinfos-Mali