Mali: les FAMAs disent halte au dénigrement, à la manipulation…

Suite à un reportage vidéo d’une chaîne étrangère qui circule sur les réseaux sociaux, dont le titre est intitulé :« Mali : une armée dans le collimateur », la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA) a appelé l’opinion nationale à rester sereine et à soutenir les Forces Armées et de Sécurité du Mali dans leurs missions régaliennes. C’était ce 26 Novembre 2020 à travers un point de presse aminé par le Colonel Major Diarrah Koné, directeur de la DIRPA, en présence du Lieutenant colonel Bengali Halidou Maïga, chef de division approvisionnement et des marchés publics et de Aboubacar Diallo du ministère de la Défense et des Anciens Combattants.

Cette vidéo signée et diffusée par une chaîne de télévision étrangère ‘’Arte’’ a été rapidement reprise par des sites d’informations et publiée sur les réseaux sociaux. C’est un reportage à travers lequel, l’on entend des hommes et des femmes, sous anonymat, faire des témoignages macabres contre la hiérarchie militaire. Les faits relatés concernent la dotation des FAMAs, le mariage d’un personnel des FAMAs, des bulletins de salaire falsifiés, les détournements faits par des officiers, des véhicules à l’arrêt pour manque de carburant, des veuves de militaires chassées de leurs logements…

Selon la hiérarchie militaire, les auteurs de ce reportage se sont exclusivement intéressés à des interlocuteurs essentiellement en situation soit de punition, des femmes veuves, des radiés des effectifs ou à leurs conseils juridiques. Le directeur de la DIRPA, le colonel Major Diarrah Koné, estime également que ces informations visent à semer une déstabilisation au sein de l’armée, mais surtout à nuire à la réputation des FAMAs. «Manifestement, il y a lieu de constater une volonté de nuire à la réputation de l’armée »,a-t-il déclaré. Pour le directeur de la DIRPA, il s’agit là d’une propagande subversive à travers des montages grotesques. «Cette vidéo est manifestement vicieuse, tendancieuse et manipulatrice. Le procédé est assez simpliste. Trouver un ou quelques interlocuteurs, leur servir certainement une soupe, leur faire dire ce que l’on souhaite, flouter les images, user d’anonymat, et voilà le montage à portée de main »,explique-t-il.

A lire aussi…

Bamako : les explications de la DIRPA sur la gestion des salaires des militaires

Pour Diarrah Koné, l’objectif n’est plus ni moins que de déstabiliser l’institution militaire en tentant d’y désigner les mauvais d’une part, et les bons d’autre part. «Le schéma parait très simple, sinon comment comprendre que les auteurs n’aient nulle part fait mention de l’enquête instruite par le commandement suite à l’information relative à l’existence de doubles bulletins de salaire et pour laquelle certains personnels ont même écopé d’une punition pour indiscipline et non- respect du règlement militaire? Il faut se féliciter de la solidarité, de la cohésion et de l’esprit de fraternité d’armes en ce moment au sein de l’armée malienne »,ajoute-t-il.

Appel à la vigilance !

Pour le colonel Major, la vidéo tendancieuse est bien réfléchie même s’ils ignorent qui sont derrière cette fabrication ‘’criminelle’’. Néanmoins, il appelle le peuple malien à la vigilance. «Faites énormément attention, surtout vous qui êtes dans les médias, car le peuple sera à votre reflet tout comme l’armée est le reflet du peuple. Faites énormément attention ! Regardez bien le titre : ‘’Une armée dans le collimateur’’, mais dans le collimateur pour quoi? Et pour qui? Quelque part encore on dit que des femmes veuves des FAMAs sont chassées du camp de loge avant six mois, cela n’est pas vrai tout comme cette histoire de double bulletin de salaire. Même ceux qui partent à la retraite restent un an dans les camps à plus forte raison des femmes veuves des FAMAs. Ils ont, certes, bien réfléchi et ils ont aussi bien ciblé. Mais ce qu’ils oublient,  c’est qu’un des témoins parlent d’une mission à Anefis alors qu’actuellement les FAMAs ne sont à Anefis. Nous ne disons pas que tout est parfait, mais les informations dans cette vidéo sont montées de toute pièce et n’ont pour autre but que de semer le trouble »,souligne-t-il.

Amadou Kodio / afrikinfos-Mali