Mali : les dates des prochaines élections dévoilées

Les élections présidentielles couplées avec législatives se tiendront le 27 février 2022. Alors que le référendum est prévu pour le 31 octobre 2021. L’information a été communiquée ce jeudi 15 avril par le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation Lieutenant-Colonel Abdoulaye Maiga. Il annonce aussi que les élections communales, régionales et des conseillers du district de Bamako sont prévues pour fin 2021. Selon le ministre, ce chronogramme s’inscrit dans le cadre du respect strict de la durée de la transition.

Un décret portant convocation du collège électoral, ouverture et clôture de la campagne est prévu pour le mercredi 15 septembre 2021, a annoncé le ministre de l’administration territoriale. Selon lui, le couplage de ces élections vise à éviter de convoquer les électeurs de façon répétitive, source d’épuisement et de baisse du taux de participation, dit-il. Aussi, ajoute le ministre, il s’agit de réduire le coût des élections.
Pour ces élections générales, un audit du fichier électoral aura lieu du 1er au 15 août 2021 selon le ministère de l’administration territoriale.

La campagne référendaire quant à elle, débutera vendredi 15 octobre 2021. Alors que le référendum proprement dit aura lieu le 31 octobre. Les résultats définitifs du référendum seront proclamés jeudi 30 décembre 2021 par la Cour constitutionnelle. Toujours selon le ministre, la nouvelle constitution de la 4ème république sera promulguée le 14 janvier 2022.

Concernant l’élection des conseillers communaux, de cercle, des régions et du district de Bamako, la date limite de dépôt des candidatures est fixée au 11 novembre 2021. Alors que l’ouverture et la clôture de la campagne électorale sont programmées du 10 au 24 décembre 2021.

Quant à la présidentielle couplée avec les législatives, un décret portant convocation du collège électoral, ouverture et clôture de la campagne sera pris le 29 décembre 2021. La campagne pour le premier tour sera ouverte dimanche 6 février 2022. En revanche, l’élection sénatoriale sera discutée après l’élaboration du projet de constitution de la nouvelle République, a indiqué le ministre Maïga.

Signalons que la question de l’organe qui sera chargée de l’organisation de ces élections n’a pas été abordée par le ministre.

Selon le secrétaire à la communication du comité exécutif de l’Adema PASJ, l’annonce de ce chronogramme est une bonne chose. Toutefois,Yaya Sangaré, pense que, toutes les dispositions doivent déjà être prises pour que les élections qui sont considérées comme la priorité de la Transition puissent se dérouler sur l’ensemble du territoire dans les règles de l’art.

Source : Studio Tamani