Mali: la CN-CIEPA mobilise les partenaires pour le financement du Wash dans les écoles et les centres de santé

La Campagne Nationale, Coalition Internationale pour Eau, Hygiène et Assainissement (CN-CIEPA Wash), en partenariat avec IRC, a initié, ce 26 février 2021, un atelier d’échange avec les parties prenantes sur l’initiative de stratégie de plaidoyer pour le financement du secteur Wash dans les écoles et les centres de santé.

Cet atelier vise à mobiliser les principaux acteurs à accompagner les nouvelles stratégie de mobilisation de financement du secteur WASH dans les écoles et les centres de santé. En plus des membres de la CN-CIEPA, des représentants de la Direction Nationale de l’Hydraulique, ceux de la Direction Nationale de la Santé, ainsi que de la CPS/SEEUDE, du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), de WaterAid, de World Vision, de l’IRC (Supporting Water Sanitation and Hygiene Services for Life)…  étaient tous au rendez-vous.

 Mettre le bouché double pour l’atteinte  les ODD6 !

Dans le cadre des nouveaux enjeux et défis lancés par la communauté internationale à travers les Objectifs de Développement Durable n°6 (ODD6) qui consistent à garantir l’accès de tous à l’eau potable et à l’assainissement adéquat tout en assurant une gestion durable des ressources en eau, le Mali a pris des engagements dans ce domaine en formulant des actions dans son document de politique appelé : «Cadre stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable, (CREDD-2019-2023)»,notamment au niveau de l’axe 5 (Développement du capital humain), et son objectif global 5.3 (Assurer l’accès universel aux services de l’eau potable, de l’hygiène et de l’assainissement à l’horizon 2030).

A lire aussi…

Mali: la CN-CIEPA mobilise les acteurs pour l’accès universel à l’eau et à l’assainissement

Selon le président de la CN-CIEPA, Dounatié Dao, dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement, l’ambition est d’assurer le droit fondamental de l’homme à l’eau potable et à l’assainissement, sur la base de l’approche fondée sur les droits humains, en veillant particulièrement à prendre en compte, les préoccupations des populations les plus pauvres et les plus vulnérables, au regard du niveau de la pauvreté sur le plan national et particulièrement en milieu rural. «Les orientations des politiques nationales de l’eau et de l’assainissement intègrent les mécanismes de participation et de Redevabilité dans le cadre de l’Initiative ‘’Assainissement et Eau pour Tous’’ », souligne-t-il.

Certains des secteurs vulnérables, avance-t-il, sont les écoles et les centres de santé qui ont besoin d’attention particulière dans la politique publique de l’eau et de l’assainissement. Pour ce faire, la CN-CIEPA Wash avec l’appui technique et financier de l’IRC (Supporting Water Sanitation and Hygiene Services for Life) a réuni toutes les parties prenantes pour rehausser le niveau d’accessibilité dans les deux services sociaux de base à savoir : l’eau et la santé.

Ainsi, il s’agit d’amener les acteurs nationaux du secteur de l’eau, de l’assainissement, de la santé, de l’éducation et leurs partenaires, à adhérer à l’initiative de l’étude pour l’élaboration d’une stratégie de plaidoyer national des organisations de la société civile en faveur du financement du WASH à l’école et dans les centres de santé.

Amadou Kodio / Afrikinfos-mali