Mali: CRI 2002 fait la restitution des travaux du FOSC-DS sur la gouvernance du secteur de la défense

A l’issue d’atelier d’échange tenu le 18 novembre 2020 par le Forum des Organisations de la Société Civile, Défense Sécurité (FOSC-DS- MALI) autour du projet ‘’Amorce opérationnalisation’’, qui vise à promouvoir l’intégrité, la transparence et la redevabilité dans le secteur de la défense, Dr Abdoulaye Sall, président du CRI 2002 et contact national de Transparency International, a rencontré la presse le même jour pour faire la restitution des travaux. C’était à l’École de Maintien de la paix, sis à Para-Djikoroni.

Redevabilité, redevabilité, redevabilité, voilà le refrain de docteur Abdoulaye Sall. Lui qui estime qu’il a un contrat avec la jeunesse, mais surtout avec la presse nationale. Celui de rendre compte à chaque activité à laquelle CRI 2002 participe. Ce 18 novembre encore, Dr Sall a tenu cette promesse.

Devant les hommes de médias, le président du CRI 2002 a fait le point sur la journée d’échange du Forum des Organisations de la Société Civile, Defense et Sécurité sur le projet amorce opérationnalisation. Un projet lancé en 2018 et qui a pour vocation de rassembler différents acteurs pour accompagner les actions des forces de défense et de sécurité du Mali tout en renforçant l’engagement des citoyens, à travers les organisations de la société civile, avec les institutions de défense dans le but de promouvoir l’intégrité, la transparence et la redevabilité dans le secteur de la défense. Il s’agit, à travers ce projet, d’améliorer la gouvernance du secteur de la défense.

Aussi, c’est un projet qui a trois dimensions selon docteur Abdoulaye Sall à savoir : une dimension nationale, une dimension déconcentrée et décentralisée et une dimension médias. «Il est très important de vous expliquer que nous avons donné trois dimensions à ce projet. La première dimension est une dimension nationale, c’est-à-dire comment travailler avec le secteur de la défense au niveau national. La deuxième dimension est une dimension déconcentrée et décentralisée. Il faut que vous sachiez qu’il y a une différence entre une circonscription administrative et une collectivité territoriale. Par exemple, il y a une seule circonscription administrative mais sept collectivité territoriale à savoir le district de Bamako avec un gouverneur pour la circonscription administrative, mais six communes avec encore le district de Bamako qui est aussi une collectivité territoriale. Ensuite la troisième dimension est une dimension médias qui me paraît être la dimension la plus importante qui est aussi une dimension transversale. Sans quoi le projet n’ira nulle  part »,explique-t-il.

Pour ce faire, Docteur Abdoulaye Sall appelle les médias à se spécialiser sur les questions de la défense et de la sécurité afin que la gouvernance du secteur de la défense puisse être à hauteur de souhait. Toutefois, le président du CRI 2002 estime que pour avoir une armée républicaine, il faut qu’elle soit en phase avec son peuple.«Nous devons travailler notre citoyenneté. L’armée vient de la société, mais aussi à pour mission de protéger cette même société. Si les deux ne voient pas les choses de la même manière, tout se complique », soule-t-il, avant d’ajouter: «Cela n’est possible que lorsque les bonnes informations sont données dans la presse. Il faut que les médias se spécialisent pour mieux traiter l’information par rapport à la gouvernance du secteur de défense. »

Au-delà de contribuer au renforcement de l’expertise du FOSC-DS, le projet vise aussi à renforcer la capacité des acteurs de la société civile à dialoguer avec le gouvernement et les institutions du secteur de la défense et de la sécurité.

Amadou Kodio / Afrikinfos-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *