Major de Police Monzon Kanté de la CCR : « Monsouci constant, c’est la transparence dans la gestion… »

Notre rubrique ‘’Focus sur… !’’ reçoit dans cette semaine le Major de Police Monzon Kanté, régisseur de la Compagnie de la Circulation Routière (CCR) en l’occurrence.

«Quandun individu adore son métier et veille à transmettre son savoir-faire afin de maintenir en permanence un service de qualité, c’est sa patrie qui gagne»,soutient un adage populaire. Sans aucundoute, un telindividu semble se trouver au Mali, au sein de la police nationaleet plus précisément,au  Compagnie de la Circulation Routière (CCR).

De passage dans les locaux de ce service dans la Cour du Groupement Mobile de Sécurité (GMS), nous avons écouté de témoignages de certainscollègues du major Monzon: «QuandMonzon a quelque chose à dire, il n’hésite pas. La franchise est une seconde nature chez lui, la première étant d’aimer et de rencontrer des gens, quelsqu’ils soient… »

D’autres policiers de la régie de la CCR décrivent leur collègue major Monzon Kanté, comme un homme pour qui, la passion est un moteur depuis plus de vingtans. Un charmeur fantasque mais éclairé, un fonceur agile, un policier solide.

Un agent de police adroit etentier. Il élude certaines questions en livrant des indices tantôt comiques tantôt vaporeux, à l’image de la réponse sur son âge : «Jen’ai pas d’âge, j’ai de l’expérience.» Dès lors, force est de constater qu’une telle réussite n’est pas seulement le fruit du hasard et de la chance, mais bien d’une somme de travail acharné.«Monsouci constant, c’est la transparence dans la gestion. », dit-il.

Parcours professionnel

Il intègre la police nationale en 1993, par voie du concours direct de recrutement d’élèves sous-officiers. En seulement vingt-sept ans d’expérience dans ce corps, il se fait remarquer par son sens élevé de responsabilité, de professionnalisme et d’éthique. Major Monzon est instructeur en Geste et Technique Professionnelsen Intervention (GTPI) et aussi en Self-défense à l’Ecole Nationale de Police. Il est ceinture noire 7ème Dan en Self-défense, ceinture noire 2ème Dan en Sho Karatedo.

Après sept (7) ans au Groupement Mobile de Sécurité (GMS) comme élément en maintien d’ordre, il a été détaché au profit del’Armée de l’Air pour former les Commandos de l’Air. En 2003, il posa ses valises à Kayes pour servir l’Etat avec dévouement. C’est à la suite de la visite de l’ancien président, Amadou Toumani Touré (ATT) à Manantali que le Major Kanté a été ramené à Bamako. Car le président ATT avait jugé nécessaire que Monzon soit affecté à Bamako vu ses expériences en artsmartiauxentre autres. De 2004 à 2008, il est affecté au commissariat du 11ème arrondissement. Pendant un laps de temps, il se fait remarquer là-bas, à travers son sérieux et son expérience. Apprécié pour sa qualité de travail, il fut désigné par ses chefs hiérarchiques, chef de la Brigade de Recherche adjoint. En 2009, il est muté à la Compagnie de la Circulation Routière (CCR). Il fut superviseur des carrefours comme Sotuba, Bank Of Africa, 30 mètreset responsable du Pont Fahd. En janvier 2017, il est nommé régisseur de la CCR.

Au plan professionnel, le Major de police Monzon Kanté a participé à plusieurs formations, séminaires et ateliers dans le cadre de la sécurité. En outre, il effectue plusieurs études et obtient des diplômes en Droit des Affaires et des Fiscalités (Master 1 et 2). Il est détenteur d’une Licence professionnel en gestion des Entreprises et des Administrations.

Sur ses principes de transparence, cet homme d’honneur a reçu plusieurs récompenses et médailles dans divers domaines, grâce à son expérience avérée, tant professionnelle que sociétale. Le régisseur de la CCR, le Major Monzon KANTE gère et coordonne convenablement et avec intelligencela mission qui lui a été assignée. Car selon lui, le secret du succès demeure le travail en toute responsabilité et transparence. En outre, dit-il, seulletravail libère l’homme et façonne la vie humaine. C’est pourquoi, il invite et encourage les jeunes policiers au respect de la loi et au bon travail afin de relever le défi sécuritaire au Mali. Décrit par ses proches comme tenace mais discret, le Major Monzon Kanté est marié à deux femmes et père de huit enfants.

Ousmane DIAKITE

Source : Ziré