Haïdara à propos de la présidentielle 2022 : «Personne ne peut conquérir ce pouvoir mieux que nous…»

Du 24 au 28 mars 2021, Seīd Chérif Ousmane Madani HAÏDARA était dans la capitale de Kénédougou (Sikasso) dans le cadre de la célébration de l’anniversaire de la naissance du Prophète de l’Islam Muhammad (PSL) organisée par la Section Ançar-Dine de la région. Au cours d’une rencontre, ce dimanche 28 mars 2021, au siège de la Section Ançar-Dine de Sikasso, HAIDARA s’est prononcé sur la situation du pays avant de se projeter sur la présidentielle de 2022. Pour ces échéances à venir, il a invité ses partisans à se préparer à recevoir sa consigne de vote. Toutefois, il dit ne pas être intéressé par l’exercice du pouvoir. 

Dans son intervention, Chérif Ousmane Madani HAÏDARA a déclaré : «Je vous demande de vous organiser. Nous nous sommes rassemblés dans le cadre de notre religion. Nous allons répondre devant Dieu de ça. Je vous ai tous connus dans le cadre de la religion. Mais nous sommes dans un pays qui a beaucoup changé. La sagesse voudrait qu’on se conforme aux lois et coutumes du pays pour éviter d’avoir des ennuis. Si on ne se mobilise, si on ne se donne pas la main, si on ne fait pas attention, il arrivera un moment où on ne pourra plus pratiquer notre religion dans ce pays. Aujourd’hui, les hommes ont laissé la religion de côté et chacun court derrière l’intérêt personnel. Dans ce cas, il ne faut pas qu’on reste les bras croisés, ce temps est révolu ! Nous ne nous cachons pas pour dire cela. Je ne cherche pas à devenir président du Mali, cela ne m’intéresse pas. La place que Dieu m’a donné me suffit, et aucun leader politique ne peut avoir cette place jusqu’à ma mort. Donc, ce n’est pas une question de place. Mais la situation du pays nous oblige à ouvrir les gens et à être plus regardant.»

Aussi, il ajoute : «On avait mis plusieurs choses de côtés que nous sommes obligés de récupérer aujourd’hui, car le besoin se fait sentir.  Je ne cache pas ma position, je le dis sur la place publique. Les autres ne sont pas plus Maliens que nous. Il est temps qu’on se prépare et je vous inviter à rester mobiliser. Je vous demande de ne pas suivre quelqu’un. Attendez mon message. Il faut dire à vos chefs de partis que votre leader vous demande de rester calme. On ne peut plus continuer comme ça. Je ne vous vends pas. Je vous invite à rester derrière Dieu et son Prophète (PSL). Comme ça, vous seriez prêts à répondre à l’appel de votre leader. Car, le noble ne doit pas changer de version à chaque fois. Nous sommes arrivés à ce point, et je ne vais plus garder le silence, il n’est pas nécessaire de convoquer une réunion à cet propos. Je le dis sur la place publique. Il faut vous préparer, et préparer également votre entourage avant la prochaine élection présidentielle.»

Enfin, il conclue : «Quand l’heure arrivera, nous allons dire ce qu’il faut dire. Je le dis ici pour que tout le monde puisse l’apprendre par moi-même. Il faut vous libérer de vos partis respectifs. Après ça, nous allons vous dire ce qu’il y a lieu de faire. Le Mali est à ce niveau et nous devons prendre les décisions qui s’imposent. Personne n’est plus digne que nous, personne ne peut conquérir ce pouvoir mieux que nous. Mais, cela ne nous intéresse, ça n’intéresse pas Chérif Ousmane HAIDARA. Mais la situation du pays nous oblige à nous préparer en conséquence, a confié le leader des Ançars. »

Abdoulaye OUATTARA / Afrikinfos-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *