Farabougou : « le village n’a toujours pas retrouvé son rythme normal »

La vie n’a toujours pas repris son cours normal dans le village de Farabougou, malgré l’arrivée de l’armée dans la localité hier jeudi 22 octobre. La population se dit toujours inquiète et beaucoup de personnes restent encore terrées chez elles ce vendredi 23 octobre 2020. De sources locales, des coups de feu sont entendus dans les environs du village. Les habitants demandent à l’armée malienne de déloger les terroristes.

« L’arrivée des Fama dans la localité nous a procuré joie et espoir, mais nous sommes toujours inquiets, car on a pas la certitude que nous sommes libres de nos mouvements», Voilà ce qu’a déclaré un habitant de Farabougou joint par nos soins ce vendredi matin. « La population reste toujours terrée dans le village », affirme-t-elle. Une autre source rapporte qu’un autre contingent de l’armée a été déposé ce matin dans le village. Mais elle précise que les militaires étaient encore à leur base. Et le village est toujours encerclé par les présumés jihadistes. Selon des habitants, le village de Kouroumankoubé, situé a 7 kilomètres de Farabougou a été attaqué dans la soirée. Mais l’attaque qui serait « l’œuvre des présumés djihadistes a été repoussée par les chasseurs dudit village », ajoutent-ils.

Dans un communiqué l’armée, annonce avoir lancé une opération dénommée « Farabougou Kalafia » qui veut libérer Farabougou. Elle est pilotée par le vice-Président de la transition également commandant des forces spéciales du Mali. Celui-ci a d’ailleurs installé sa base à Ségou à quelques kilomètres de la localité de Farabougou, assiégée depuis plus de 2 semaines. Des voix s’étaient élevées pour demander aux autorités de la transition d’agir afin de libérer la localité du blocus des présumés jihadistes.

Malgré l’arrivée de l’armée dans Farabougou, des tentatives de négociations continueraient entre des légitimités locales et les présumés jihadistes. Pour Dr Aly Tounkara, les négociations ne doivent pas empêcher l’armée de jouer son rôle régalien de défendre les populations et leurs biens.

Ali Tounkara Universitaire spécialiste des questions sécuritaires.

Source: Studio Tamani