Enseignement supérieur : 55 cadres font valoir leur droit à la retraite

Le 30 mars 2021, à l’Espace les «Colonnes» de l’ACI 2000, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) a célébré le départ à la retraite de 55 cadres de l’enseignement supérieur et de la recherche dans notre pays qui ont tous servi pendant trente à quarante ans dans ladite structure. L’hommage qui leur a été rendu a été présidé par le Ministre de l’ESRS, Pr. Amadou Keïta, en présence des Recteurs d’Universités, des Directeurs des Grandes écoles et Instituts, des membres de cabinet du ministre, des directeurs et responsables des services rattachés du département de l’Esrs, des parents, amis et dureprésentant de l’association des retraités de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique au Mali, Pr. Messaoud Ould Mohamed Lahbib.

Le MESRS, Pr. Amadou Kéita, a indiqué  d’entrée  qu’aujourd’hui, est un autre jour en dehors des rencontres qu’ils faisaient. Il  s’agit, dit-il, de  célébrer nos aînés. Nous le faisons, a ajouté le MESRS, par devoir, conformément à la tradition bien établie dans notre maison. Mais, ajoute le ministre Keïta, nous le faisons aussi avec un grand plaisir. Parce que nous avons beaucoup de respect pour vous. Un respect qui s’origine  dans le fait, dit Pr. Keïta, que  c’est grâce à vous que notre système d’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a tenu débout malgré tous les problèmes auxquels il est confronté. «Vous  l’avez  porté,  chers  ainés, aux  différents niveaux où vous avez servi en tant que Ministres, responsables des  services, enseignants ou chercheurs dans les classes et les laboratoires, dans les bureaux, partout où chacun de vous a servi», a dit le MESRS. Il a poursuivi en ces termes : « chacun de vous peut être fier de ce qu’il a apporté à notre pays, le Mali. Nous le savons, nous qui sommes vos cadets. Nous en sommes reconnaissants et vous disons merci au nom des travailleurs de notre département et au nom de notre pays». Naturellement, poursuit-il, c’est le moment pour vous de jouir d’une retraite bien méritée. Mais, appuie le ministre, vous ne pouvez  pas rester  longtemps, chers aînés,  dans votre zone de confort, car le pays vous réclamerad’une manière ou d’une autre, le département  aussi certainement. Parce que suivant vos pas, dit Pr. Amadou Keïta, nous sommes aujourd’hui engagés dans un processus d’élaboration d’un document  de politique nationale sur la recherche scientifique qui aura comme axes principaux  la gouvernance, l’organisation de la formation et de la recherche scientifique, la fonction enseignante, la question des infrastructures, le financement de la recherche scientifique, le développement de partenariat et la promotion du dialogue et la lutte contrela violence dans notre espace universitaire. «C’est vous dire, je vous averti chers aînés déjà, que la retraite ne sera pas du tout repos pour vous. Parce que nous aurons besoin de vous. Lorsque nous vous voyons à côtéde nous, nous sommes rassurés », a annoncé le ministre Keïta. Pr. Keïta a promis que lui et tous ceux qui sont en activité au niveau de l’enseignement supérieur et de la recherche, feront tout pour tenir le flambeau que leurs aînés leur ont légué.  «Permettez que je réitère encore, à l’endroit de chacun d’entre vous, notre estime et notre considération. Bonne retraite à vous dans un Mali apaisé et réconcilié», a conclu le MESRS, Amadou Keïta.

Le porte-parole des partants à la retraite, Pr. Abinou Temé, ancien Ministre de l’éducation nationale, a remercié le départementde les avoir honorés, d’avoir  tenu  des propos agréables, amicaux, fraternels, de gratitudes à leur endroit. Il a promis au Ministre Keïta que tant que leurs forces physiques et intellectuelles leur permettront, ils resteront aux côtés  du département  pour tenir l’école et la recherche débout. «Nous mettrons nos énergies dans les salles des classes, dans les amphis, dans les laboratoires pour tenir débout et l’enseignement supérieur et la recherche», a-t-il promis.

Pr.Messaoud Ould Mohamed Lahbiba a, au nom  de l’association des retraités de l’enseignement  supérieur et de la recherche, souligné  que la porte de l’association des retraités de l’enseignement qui est toute jeune (née en 2018) reste ouverte à  tous les retraités  de l’enseignement supérieur  et de la recherche scientifique  pour s’entraider, pour continuer à apporter leur aide en ce qui concerne les problèmes liés à l’éducation et à la recherche.

Hadama B. Fofana

Source: Lerepublicainmali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *