Cyclisme : Le Mali au grand prix Chantal Biya avec 6 coureurs

La 20è édition du Grand prix cycliste Chantal Biya se disputera du 18 au 22 novembre au Cameroun. Le Mali fait partie des pays qui ont été invités par les organisateurs et ce sont six cyclistes qui auront le redoutable honneur de représenter notre pays à ce grand rendez-vous de l’élite continentale. Nos mousquetaires ont pour nom : Yaya Diallo, le champion du Mali en titre, Oumar Sangaré, Adama Kouyaté, Moussa Togola, Djandouba Diallo et Sidiki Diarra.

La délégation malienne comprend également le sélectionneur national Adama Bagayoko, le mécanicien Boubacar Koné et le chef de la délégation, Ousmane Koné. «On n’ira pas au Cameroun pour faire de la figuration. Nous avons travaillé dur pour faire une participation honorable au Grand prix. C’est notre première participation à cette course et nous voulons marquer le coup», annonce le sélectionneur national, en indiquant que les coureurs ont fait plus d’un mois de préparation. Ils ont travaillé sur la vitesse et l’endurance, «deux éléments qui sont très importants dans ce genre de course» a précisé Adama Bagayoko.

Cette édition 2020 du Grand prix Chantal Biya se déroulera en 5 étapes sur une distance totale de 684,8 km. Au total, 10 équipes, venues d’Afrique et d’Europe participeront à la course. L’équipe Dukkla Banska Bystrica de Slovaquie aura le redoutable honneur de défendre seule les couleurs du Vieux continent. Quant aux pays africains, ils sont au nombre de sept : le Cameroun, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Sénégal, la RD Congo, le Bénin et le Rwanda. La première étape (95,5 km) prévue le 18 novembre sera le critérium dans la ville de Douala. La deuxième étape se courra entre Akonolinga-Abong-Mbang, une distance longue de 139,5 km.

Ensuite, il y aura l’étape Yaoundé-Ebolowa (167 km) puis celle reliant Zoétélé-Nkpwang-Meyomessala (116,4 km). La boucle sera bouclée avec l’étape Yaoundé-Sangmelima (166,4 km). Cette 20è édition du Grand prix Chantal Biya (la Première dame du Cameroun, ndlr) était initialement prévue en septembre dernier, mais a été reportée, en raison de la pandémie du coronavirus.

Pour mémoire, la dernière édition a été remportée par l’Algérien Azzedine Lagab devant le Slovaque Marek Canecky et le Néerlandais Arjan Hofman.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source: L’Essor 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *