Crise malienne : Cheick O. Sissoko contre l’immixtion de l’extérieur

« Pourquoi adopter une autre stratégie qui porte à maintenir IBK et aller à la transition avec lui ? », c’est par cette interrogation que le cinéaste, chef de l’aile dure de la contestation contre IBK a répondu au questionnaire de nos confrères du site Le Jalon.com. Il pense que c’est contraire à l’esprit de leur lutte. M. Sissoko déplore l’influence de l’extérieur dans la résolution des différentes crises au Mali. Selon lui, c’est aux maliens, entre eux, de s’asseoir et trouver une formule de sortie de crise. Pour ce qui concerne la nouvelle stratégie du M5 RFP, il la trouve moins soutenable. A entendre Monsieur Sissoko, il y a des divergences de vue entre son mouvement EMK et le M5 RFP, mais cela n’est pas assimilable à la rupture.

K.D

Source: Le Pays