COVID-19 : Hausse alarmante

Après plusieurs mois d’un net recul de la Covid-19, le nombre de cas positifs a augmenté significativement au Mali. Plus de 530 nouveaux cas ont été testés positifs, la semaine dernière, selon les autorités sanitaires. Conscient de la gravité de la situation, le président de la transition a convoqué, le vendredi dernier un Conseil supérieur de la défense. Un certain nombre de mesures ont été prises afin de renforcer la lutte contre la pandémie.

En effet, la triste réalité est là : La Covid-19 est en hausse dans notre pays. Dernier bilan daté du 9 avril 2021 ? Environ 11393 cas positifs, 7081 cas de guérisons et 404 cas de décès dans les centres de prise en charge dans la communauté, selon un communiqué des autorités sanitaires…

Face à cette hausse alarmante de la pandémie, le président de la transition a réuni à Koulouba les membres du Conseil supérieur de la défense. Objectif de cette rencontre : analyser la situation sanitaire du pays et prendre des mesures urgentes pour y faire face. C’est ainsi que les participants au Conseil supérieur de la défense nationale “ont clairement établi une hausse inquiétante de la propagation de la maladie dans le pays, avec près du tiers de positivité des personnes testées”, selon un communiqué de cet organe décisionnel de haut niveau.

Pour “rompre la chaine de contamination”, le conseil a décidé de prendre certaines mesures, notamment, la suspension, vendredi dernier, de toutes les festivités et manifestations et de fermer tous les lieux de loisirs pendant deux semaines en raison d’une progression “inquiétante” du Covid-19, la fermeture de tous les lieux de loisirs à partir de samedi et jusqu’au 25 avril inclus, et de suspendre toutes les festivités et manifestations pour 15 jours avec effet immédiat.

Aussi, le Conseil a décidé : de procéder à une nouvelle distribution massive et gratuite de masques ; veiller au respect scrupuleux du port obligatoire du masque facial en public ; renforcer la communication sur le respect des mesures de prévention telles que le lavage des mains au savon ou l’utilisation du gel hydro alcoolique et la distanciation physique ; veiller au respect strict de l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes ; procéder à une campagne d’information et de sensibilisation, notamment à travers la Plateforme multi-acteurs de riposte à la Covid-19 sur le caractère vital de la vaccination; accélérer l’acquisition de nouvelles doses de vaccin et intensifier la campagne de vaccination.

Par ailleur, le Conseil exhorte vivement les populations à se mobiliser davantage pour freiner la propagation de la maladie en respectant scrupuleusement les mesures édictées.

Par ailleurs, le premier ministre Moctar Ouane a annulé une tournée dans la région Sikasso pour mieux suivre l’évolution de la situation sanitaire.

M Sylla

Source : L’Aube