Affaire de déstabilisation de la transition : Les personnes poursuivies à la recherche de leurs effets personnels dont cinq téléphones ! Un suspect arrêté et placé sous mandat de dépôt

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire dite “de déstabilisation du gouvernement de la Transition”  qui continue de défrayer la chronique malgré la mise en liberté de Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath et co-accusés. Selon l’un des avocats constitué, les personnes poursuivies sont toujours à la recherche de leurs effets personnels saisis par le service de la Sécurité d’Etat (SE) et transmis au juge. “Il y a un sérieux problème avec les affaires de nos clients. Les personnes poursuivies pour déstabilisation du gouvernement ne sont pas rentrées en possession de leurs effets personnels. Il y a cinq téléphones qui manquent à l’appel. Apparemment, ils ont été volés suite à un cambriolage du bureau du greffier en chef. Un suspect a été arrêté et placé sous mandat de dépôt par le juge du 3e cabinet mais les téléphones sont introuvables”, nous a précisé un des avocats.

Rappelons que la justice malienne avait ouvert une enquête en décembre dernier pour complot contre le gouvernement et outrage au chef de l’Etat. Suite à cela, plusieurs personnalités ont été interpellées, parmi elles, le chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily, Mahamadou Koné (trésorier-payeur général), Vital Robert Diop (directeur général du PMU-Mali, relevé mercredi dernier) Souleymane Kansaye, (receveur général du district de Bamako) et Sékou Traoré (ex-secrétaire général à la présidence de la République).

Le lundi 19 avril dernier, la chambre criminelle de la Cour suprême du Mali a finalement rejeté le pourvoi en cassation inscrit par le procureur général près de la Cour d’appel de Bamako contre l’arrêt du 2 mars 2021 de la chambre d’accusation ayant annulé la procédure et ordonné la mise en liberté de tous les inculpés dans l’affaire dite complot contre le gouvernement, association de malfaiteurs et outrage à la personne du chef de l’Etat, complicité. Cette décision de la Cour suprême met un terme à cette affaire.

El Hadj A.B.H

Source : Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *