Affaire CNPM : la procédure sur le fond débute le 3 juin prochain

Reportée à plusieurs reprises, la procédure sur le fond opposant la liste Mamadou Sinsy Coulibaly et celle de Diadié dit Amadou Sangaré pour le contrôle du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) débutera le 3 juin prochain.

Cette audience marque le début de la procédure sur le fond de ce dossier, précise Me Sékou Oumar Barry. Car, contrairement aux déclarations faites par les conseils de Diadié dit Amadou Sankaré, la chambre des référés n’a jamais tranché sur le fond du contentieux opposant les deux parties relativement à la validité de l’élection du président du CNPM, pensent les conseils de Sinsy dans un communiqué publié le 10 mai dernier, qui précise que le point relatif au contentieux sur la validité des élections (les deux assemblées générales) est toujours pendant devant le juge de la mise en état du Tribunal de grande instance de la Commune IV du District de Bamako.

«Diadié est installé au CNPM depuis le 12 octobre par une ordonnance gracieuse confirmée par la Cour d’appel», rétorque Diadié dit Amadou Sangaré, contacté par nos soins. Selon celui qui occupe actuellement les locaux du CNPM, ce qu’on appelle le fonds c’est l’annulation des assemblées demandé par chacune des parties. «Je ne pense pas qu’à ce stade la justice va se contredire. Ce communiqué est venu vraiment en retard et surtout en réaction à nos avancées dans le règlement du front social», estime-t-il.

à suivre…

Babba B. COULIBALY

Source : L’Essor