Affaire Boubou Cissé et autres : Me Tapo plaide


En marge de l’annonce de son mouvement politique, Me Kassoum Tapo président du collectif des avocats de la défense dans l’affaire de déstabilisation des institutions qui oppose le ministère public et Dr. Boubou Cissé et autres, revient sur le dossier. Il plaide le principe de droit en matière pénale « la liberté est la règle, la détention est l’exception ».
Il y a deux semaines, le parquet faisait un pourvoi en cassation pour s’opposer à l’arrêt de la Chambre d’accusation qui préconisait l’annulation des poursuites contre Boubou Cissé et co-accusés et la mise en liberté des détenus. Ledit pourvoi en cassation a mis en sursis l’exécution de l’arrêt de la Chambre d’accusation dont la mise en liberté des détenus.
Pour Me Kassoum, en la matière, cette suspension de l’exécution de la mise en liberté des détenus ordonnée par l’arrêt de la Chambre va contre tous les principes du droit pénal dont le sacro-saint « la liberté est de principe et la détention l’exception ». L’avocat estime que le pourvoi ne devrait en aucun cas s’exercer contre la liberté des détenus, qui est principiel dans ce dossier en parfaite cohérence avec le principe de liberté. L’ancien bâtonnier a estimé et rassuré que le pourvoi n’était suspensif en aucun cas. La mise en liberté devrait être exécutée et il s’est farouchement indigné de la politisation, dit-t-il ; du dossier.
Koureichy Cissé
Source : Mali tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *