Niger : les soldats américains entament leur retrait de 3 bases

à la une Actualités En afrique Flash infos Infos en continus Politique

Au Niger, les soldats américains ont commencé à se retirer des bases d’Agadez, de Ouallam et de Diffa.

Ils sont 1 100 à rejoindre la base d’escadrille de l’aéroport international de Niamey pour un retour aux Etats-Unis, suite à la signature de l’accord de retrait entre les deux pays, le 19 mai dernier.

“Sur les 946 membres du personnel américains plus de 269 et plusieurs tonnes de matériel ont quitté le Niger. Ainsi, ce vol du 07 juin du C-17 Globemaster III de l’Armée de l’Air Américaine depuis la Base Aérienne 101 de Niamey, marque le début d’une série rapatriement du personnel et du matériel, conformément à l’accord du 19 mai 2024“, a expliqué le Général Kenneth P. EKMAN, responsable troupes américaine au Niger.

Face aux exigences de Niamey, Washington a accepté à la mi-avril de retirer du pays ses soldats déployés dans le cadre de la lutte anti-djihadiste. Sur le sol nigérien, les États-Unis disposent d’une importante base de drone près d’Agadez construite pour 100 millions de dollars.

“Le Ministère Nigérien de la Défense Nationale et le Département Américain de la Défense reconnaissent les sacrifices conjoints consentis par les forces des deux pays dans la lutte contre le terrorisme. Ils se félicitent mutuellement des efforts déployés dans le cadre du renforcement des capacités des Forces Armées Nigériennes et expriment leur engagement commun à poursuivre la coopération dans des domaines d’intérêt commun“, a déclaré le Colonel-Major Mamane Sani KIAOU, président du Comité de désengagement USA Niger.

Ce départ s’ajoute à celui de l’armée française. Les États-Unis avaient espéré un temps pouvoir rester au Niger. Mais les relations se sont dégradées en mars après la visite d’une délégation américaine.

Selon le gouvernement nigérien, la secrétaire d’État adjointe aux Affaires africaines a notamment menacé les autorités de Niamey de sanctions si le Niger signait un accord pour vendre l’uranium qu’il produit à l’Iran.

Source: africanews.com

Last Updated on 11/06/2024 by Ousmane BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *