Massacres dans la bande de Gaza / Ousmane Sonko fait une demande urgente au Président Bassirou Faye

à la une Actualités En afrique Flash infos Infos en continus Politique

Le Premier Ministre du Sénégal n’a pas sa langue dans sa poche. Ousmane Sonko sait prendre position de façon claire sur les sujets d’ordre nationaux ou internationaux. Aussi a-t-il dénoncé les massacres de l’armée israélienne dans la bande de Gaza hier. Mieux, il a demandé au chef de l’Etat sénégalais de prendre une décision très importante.

Ousmane Sonko a pris parti dans la guerre que se livre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza. Pour lui, il ne s’agit même pas d’une guerre, mais d’une épuration de la population palestinienne. Lors d’un meeting organisé par la Jeunesse Patriotique du Sénégal, Ousmane Sonko a dénoncé le silence complice de  plusieurs pays occidentaux. Coupables selon d’un mutisme inacceptable face à la détresse des Palestiniens.

« Je commencerai mon allocution par demander une minute de prière pour le peuple martyr de Palestine », a-t-il déclaré à l’entame de son meeting, avant de mettre les pays dans le plat.  Pour Sonko, les Palestiniens sont « Un peuple aujourd’hui soumis à un génocide avec la complicité de toutes les puissances de ce monde ». Ceux qui se définissent comme les grandes démocraties, ceux qui défendent les Droits de l’homme, sont aujourd’hui les plus grands complices du génocide perpétré contre le peuple palestinien », a-t-il affirmé sous les acclamations des Sénégalais

Face au silence de plusieurs nations, Ousmane Sonko demande que son pays s’engage du côté de l’Afrique du Sud et des autres pays qui osent dénoncer les massacres en Palestine. « Je demande à Son Excellence le président Bassirou Diomaye Diakhar Faye, seul détenteur de la politique étrangère et diplomatique du Sénégal, d’engager le Sénégal aux côtés de l’Afrique du Sud et de tous les autres pays qui, aujourd’hui, ont entrepris des poursuites contre les dirigeants israéliens pour crime contre l’humanité », a martelé Ousmane Sonko.

Lors de ce meeting, Sonko a aussi fustigé les responsables politiques et journalistes qui s’adonnent à des actes de corruption. Tous ceux qui se rendent coupables seront poursuivis a assuré le Premier ministre sénégalais.

Source : afrikmag

Last Updated on 10/06/2024 by Ousmane BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *