« C’est la France qui demande aux autres de choisir leurs… », Sergueï Lavrov clashe l’Elysée

à la une Actualités En afrique Flash infos Infos en continus Internationnal Politique

Entre la France et la Russie, ce ne sont plus les liens d’amitié depuis un moment et l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe est venue accentuer leur mésentente.

Les deux pays se livrent depuis plusieurs années une guerre de leadership en matière de géopolitique.

La présence de plus en plus accentuée de la Russie en Afrique, un continent qui est auparavant considéré comme une chasse gardée de la France, inquiète clairement l’Élysée.

De nos jours, Vladimir Poutine entretient des relations d’affaires avec quasiment tous les dirigeants des pays africains et cela ne sied pas à Paris.

Sur le continent africain, la Russie est considérée par la France comme un nouveau concurrent qui vient déstabiliser ses plans.

De plus, nombreux sont les dirigeants africains qui louent le caractère égalitaire de la relation entre leurs pays et la Russie ou la Chine contrairement aux Occidentaux qui veulent à chaque fois, imposer leur desiderata.

C’est justement sur cet angle que Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, a tenu à appuyer pour dénoncer les relations autoritaires entre la France et les pays africains.

En évoquant le rapprochement entre son pays et le Tchad, le ministre russe des Affaires Étrangères n’a pas hésité à déclarer qu’ils ne feront pas comme la France.

« Notre relation avec le Tchad ne va pas influencer le rapport du Tchad avec la France.

Nous ne choisissons pas nos amis et ennemis, c’est la France qui demande aux autres de choisir leurs amis et leurs ennemis », a indiqué Sergueï Lavrov.

Source : L-frii

Last Updated on 08/06/2024 by Ousmane BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *