Fait divers : Une empoignade entre deux fidèles dans une mosquée

à la une Actualités Au Mali Faits divers Flash infos Infos en continus

Le calme habituel du quartier de Koumtoumbé, en périphérie de  Bamako, a été troublé vendredi dernier par une violente altercation entre deux fidèles de la mosquée locale. Cet incident s’est produit lors d’une discussion pour choisir le remplaçant de l’imam actuel, malade.

L’imam de la mosquée de ce secteur, GG, respecté pour sa « sagesse », a été récemment hospitalisé pour des problèmes de santé. Sa convalescence étant incertaine, la communauté devait désigner un remplaçant temporaire pour diriger les prières et les activités religieuses. Selon les textes de la mosquée, en l’absence de l’imam, c’est le premier adjoint qui joue le rôle de l’imam. Si ce dernier est également absent, le deuxième adjoint prend la relève. Cependant, GG avait un autre avis.

Selon le gardien-Muezzin YF, au centre de la polémique, l’imam l’avait choisi pour faire l’appel à la prière et aussi pour diriger la prière en l’absence du premier adjoint. Autrement dit, lui et l’imam ne voulaient pas que le deuxième adjoint fasse partie des fidèles qui dirigent la prière. Cette exclusion du deuxième adjoint était soutenue par un vieux membre du comité de gestion, KK, réputé pour sa dictature, mais contesté par les autres membres.

Le vendredi matin, après la prière, la discussion autour de la persistance de KK à soutenir le muezzin gardien, qui devait initialement être un échange pacifique, a rapidement dégénéré. YF a soutenu qu’il était le mieux placé pour assurer l’intérim comme l’avait exigé l’imam, avec l’appui de KK.

Les tensions ont monté lorsque les partisans des deux candidats ont commencé à s’affronter verbalement. La situation a culminé en une empoignade physique entre KK et un autre fidèle, SD. Chacun tentant de faire valoir son point de vue par la force. Des coups ont été échangés, provoquant la consternation parmi les autres fidèles présents. KK a saisi SD au cou, mais ce dernier a répliqué en le laissant tituber avant de s’effondrer. Alors que SD s’apprêtait à aggraver la situation, les autres fidèles sont intervenus.

La communauté de Koumtoumbé a exprimé sa tristesse et sa désapprobation face à cet incident. Beaucoup de fidèles ont souligné la nécessité de résoudre les conflits de manière pacifique et de respecter l’esprit de fraternité qui doit régner dans un lieu de culte. Pour eux, seul le respect des textes, c’est-à-dire le choix préétabli pour la succession de l’imam, doit prévaloir. En d’autres termes, l’imam et ses partisans perturbateurs doivent se conformer aux textes.

Suite à cet incident, le comité de gestion de la mosquée a été convoqué pour discuter des mesures à prendre. Un sage a suggéré qu’un imam intérimaire neutre, choisi parmi les membres les plus respectés de la communauté, devrait être désigné pour diriger les prières et les activités religieuses afin de maintenir la continuité des services de la mosquée sans interruption.

Billal Diall

Source : Arc-En-Ciel

Last Updated on 27/05/2024 by Ousmane BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *