Le PAM et la FAO alertent sur la crise alimentaire au Mali

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Société

Plus d’un million 300 mille personnes, soit environ 6% de la population malienne seront en crise alimentaire entre juin et septembre prochain. Ces chiffres ont été révélés ce mardi lors de la dernière session du cadre harmonisé sur la situation alimentaire.

Pour trouver une réponse à cette situation préoccupante, les acteurs de la sécurité alimentaire se sont réunies hier à Bamako avec le PAM et la FAO pour coordonner la réponse humanitaire.

Cette rencontre est une opportunité pour faire une planification détaillée et rigoureuse de la réponse humanitaire envisagée pour l’année 2024 a déclaré Moussa Goïta représentant du Ministre commissaire à la sécurité alimentaire.

« La dernière analyse du cadre harmonisé de mars 2024 indique que, pour la soudure à venir, Ménaka sera en urgence alimentaire et plusieurs cercles basculeront en crise; tels que Gao, Ansongo, Burem, Gourmand Raoult, Douanza, Bankas, j’en passe », explique M.Goïta.

Assister davantage plus de personnes

Ibrahima Diallo est le représentant du directeur pays PAM-Mali. Selon lui, pour faire face à la persistance de l’insécurité alimentaire, le Programme Alimentaire Mondial envisage d’assister de nouveau plus de 500 mille personnes pendant la période de mars à mai 2024, en plus de 280 mille déplacés internes et réfugies assistés au cours du premier trimestre 2024.

« Cette réponse d’urgence prend en compte également un volet nutritionnel qui devrait toucher près de 580 000 enfants âgés de 6 à 23 mois; les femmes enceintes et allaitantes, et pour les interventions liées à la prévention et à la supplémentation nutritionnelle », dit-il

Il faut rappeler que la persistance de l’insécurité alimentaire est la résultante de la conjugaison de plusieurs facteurs ou chocs. Il s’agit notamment de l’insécurité et du changement climatique déplorent les acteurs du secteur.

Source : Studio Tamani

Last Updated on 18/04/2024 by Ousmane BALLO