Société Civile Immobilière de la Maison du Mali à Abidjan : plus de 581 millions de FCFA non justifiés

à la une Actualités Au Mali économie Flash infos Infos en continus

Le Bureau du Vérificateur Général (BVG) a relevé des irrégularités financières estimées à plus de 581 millions de FCFA dans la gestion de la Société Civile Immobilière de la Maison du Mali à Abidjan en Côte d’Ivoire.

La présente vérification, dont le rapport a été publié le 8 avril 2024,  a pour objet la gestion de la Société Civile Immobilière (SCI) Maison du Mali à Abidjan, au titre des exercices 2018, 2019, 2020, 2021, 2022 et 2023 (30 novembre). « Elle vise à s’assurer de la régularité et de la sincérité des opérations de recettes et de dépenses. Les travaux de vérification ont porté sur les opérations de recouvrement des recettes, notamment les loyers des bureaux, des magasins, des parkings et des espaces publicitaires ainsi que l’exécution des dépenses », peut-on lire dans le rapport.

Du document, l’on note des irrégularités financières dont le montant total se chiffre à 581 246 994 FCFA. « Elles sont relatives au non-reversement de recettes dans les comptes bancaires de la SCI Maison du Mali pour un montant total de 41 408 000 FCFA ; à la minoration des montants de loyers pour un montant total de 8 820 600 FCFA ; au virement du loyer d’un espace publicitaire sur un compte bancaire n’appartenant pas à la SCI Maison du Mali pour un montant de 27 000 000 FCFA ; à l’encaissement des recettes issues de la location d’un espace publicitaire sur le compte bancaire personnel de l’Administrateur Gestionnaire pour un montant total de 43 400 008 FCFA ; à l’encaissement de loyers de l’espace publicitaire de la SCI Maison du Mali par une société dont l’Administrateur Gestionnaire est le gérant pour un montant total de 100 306 000 FCFA ; au non-recouvrement de la totalité des créances sur les locations de bureaux et de l’espace publicitaire pour un montant total de 51 082 395 FCFA ; au paiement de salaires indus pour un montant total de 128 331 687 FCFA ; à la perception d’avantages indus par l’Administrateur Gestionnaire pour un montant total de 49 930 971 FCFA ; aux paiements indus de frais de gardiennage pour un montant total de 8 222 500 FCFA ; à l’octroi d’avantages indus au personnel pour un montant total de 10 741 898 FCFA ; à la non-justification de l’utilisation des ressources de la SCI Maison du Mali versées sur un compte bancaire ouvert au nom de l’Administrateur Gestionnaire pour un montant total de 8 913 400 FCFA ; au paiement de dépenses scolaires indues pour un montant total de 7 522 335 FCFA ; à la non-justification de l’acquisition de parcelles sur les ressources de la SCI Maison du Mali pour un montant total de 34 737 100 FCFA ; à la non-justification d’indemnités de mission pour un montant total de 23 061 500 FCFA ; à l’achat de billets d’avion sans ordre de mission et carte d’embarquement pour un montant total de 5 223 200 FCFA ; à la non-justification de diverses autres dépenses pour un montant total de 32 545 400 FCFA », précise le BVG.

Le Bureau du Vérificateur Général estime également que les faits relevés dans le rapport de vérification et qui sont susceptibles de constituer des infractions à la loi pénale et à la législation budgétaire et financière concernant ces irrégularités financières ont été dénoncés au Procureur de la République chargé du Pôle National Économique et Financier et transmis au Président de la Section des Comptes de la Cour Suprême.

Ousmane BALLO

Source : Le Capital