Choguel Maïga se taille un ballon de sauvetage

à la une Accueil Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

À quelques choses malheur est bon. Ça n’est pas le Premier ministre Choguel Maïga qui va démentir cette maxime. Et pour cause : il se la coule douce depuis que le gênant malaise au sein du M5-RFP est relégué par la riposte des autorités à la polémique sur la durée de la Transition. Il n’y a pas si longtemps, en effet, l’opinion était braquée sur l’issue de la querelle de leadership progressivement devenue une bataille pour la paternité de l’aile politique de la Transition. La polarisation du débat atteignait même les proportions de désaveu pour un chef du Gouvernement isolé par une succession de frondes qui affectent considérablement sa légitimité au poste de Premier ministre. Le risque d’en perdre la dignité était si périlleux que les lieutenants du PM de la Rectification ont jugé opportun de sortir les griffes, avec des coups de boutoir qui n’épargnaient ni le camp adverse, ni les hautes autorités avec lesquelles une rupture paraissait imminente jusqu’à la tournure spectaculaire des événements. Il s’agit du gel de toutes les activités politiques par les hautes autorités, une mesure sur laquelle Choguel Maïga a sauté comme un naufragé sur une chaloupe, tandis qu’elle désarçonne ses nouveaux adversaires du M5-RFP ainsi que leur parrain tapi dans le gouvernement. Le malaise, selon tous les observateurs avertis, se mesurait d’ailleurs au peu d’entrain avec lequel le ministre de l’administration territoriale a procédé à la lecture du communiqué de suspension des activités des partis politiques et associations à caractère politique.

Source : Le Témoin

Last Updated on 16/04/2024 by Ousmane BALLO