Des fortes inquiétudes sur l’assainissement du District de Bamako : les équipes de balayage disparaissent par enchantement

Il n’y a presque plus d’équipes de nettoyage dans les rues de Bamako, au moment où le District est piloté par une délégation spéciale. Qu’est-ce qui s’est donc passé pour que les balayeurs disparaissent par miracle des rues de la capitale ? Après avoir chassé Ozone, on a vu des jeunes et des femmes balayer les grandes artères de Bamako. Mais cela n’a presque pas survécu à l’arrivée de la Délégation spéciale à la tête du District. Certains pointent un doigt accusateur sur le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le Colonel Abdoulaye Maïga.

La faute de ce dernier ne serait pas d’avoir chassé seulement Adama Sangaré. On se rappelle bien que le 14 décembre 2022, il y a eu dans la salle de conférence de son département une réunion de haut niveau sur l’opération spéciale d’assainissement du District de Bamako. Le Colonel Abdoulaye Maïga a expliqué que la réunion hebdomadaire du gouvernement (les Ministères de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, des Transports et des Infrastructures, de l’Economie et des Finances) avec la Mairie du District de Bamako et les Gouvernorats de Bamako et de Koulikoro est une instruction du Président Assimi Goïta pour trouver une solution durable et effective à la lancinante problématique de l’insalubrité du District de Bamako.

Mais depuis cette date, rien n’a presque changé, sinon Bamako est devenue une ville plus sale, pleine de poussière. Malheureusement, la collaboration entre la Mairie du District et Ozone n’était pas opérationnelle. Il y avait des points noirs, ce qui a poussé le gouvernement à résilier le contrat. En lieu et place, on a choisi de remettre la Voirie du District sur pied, « cette Voirie qui avait fait notre honneur, notre fierté il y a des années », selon Abdoulaye Maïga.

Par le truchement de l’ANICT, on a pu acheter des équipements, des camions de ramassage d’ordures d’une valeur de 780 millions F CFA pour les mettre à la disposition de la Voirie du District. La bonne nouvelle est la signature d’une convention entre le Ministère de l’Economie et des Finances et la Banque Mondiale d’un accord de prêt s’élevant à 280 millions de dollars. L’objectif recherché est de reconstruire la décharge finale de Noumoubougou. Cette décharge, initialement, était destinée à être une décharge moderne qui allait permettre le tri et le traitement des déchets. Pour cela, le budget initial était évalué à 7 milliards F CFA.

A en croire le Gouvernement, Bamako est une capitale anormale pour la simple raison qu’il y a 7 responsables chargés de l’assainissement : le Maire du District et les 6 Maires des différentes Communes. Ainsi, l’assainissement est une matière décentralisée, ce qui pose des problèmes de coordination, de planification et de mise en cohérence. En attendant, tout le monde se demande pourquoi les équipes de balayage ont disparu alors que toutes les routes goudronnées de la capitale s’enfoncent sous le sable ?

Adama BERTHE

Source : Rédaction du Mali

2 Replies to “Des fortes inquiétudes sur l’assainissement du District de Bamako : les équipes de balayage disparaissent par enchantement”

  1. Cool blog! Is your theme custom made or did you download
    it from somewhere? A theme like yours with a
    few simple tweeks would really make my blog stand out.

    Please let me know where you got your theme. Bless you

    Feel free to visit my homepage: vpn special coupon

Comments are closed.