Mali : la troisième édition de la semaine nationale des énergies renouvelables lancée

La 3e édition de la semaine malienne des énergies renouvelables (SEMR3), c’est du 29 Février au 02 Mars 2024 au Centre International de Conférences de Bamako, sous le thème : « Promouvoir les opportunités dans le secteur des énergies renouvelables au Mali : Plan d’investissement REI-CIF ». Les activités ont été lancées, le 29 février 2024, par le ministre de la Jeunesse et des sports, représentant le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, parrain de l’événement ; en présence de Mme Bintou Camara, ministre de l’énergie et de l’Eau.

Plus de 500 personnes participent à cet événement avec environ 50 stands tous des entreprises spécialisées dans la question des Énergies renouvelables. Ainsi, du 29 Février au 02 Mars 2024, environ 3000 visiteurs sont attendus à cet événement.

Organisée par le ministère de l’Énergie et de l’Eau à travers l’Agence des Énergies Renouvelables du Mali (AER-Mali) avec le soutien de la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Fédération Malienne de l’Électricité, Énergie, Énergies renouvelables et Nouvelles (FENEM), la SemR est une occasion d’information, de réflexions, d’échanges et d’engagements entre tous les acteurs industriels, investisseurs, décideurs, délégués des institutions locales, nationales, régionales, internationales et populations sur le développement du secteur des énergies renouvelables au Mali et dans la sous-région.

Ainsi, en ce moment très critique de la crise énergétique au Mali, le gouvernement du Mali à travers le département de tutelle veut saisir toutes les opportunités qu’offre les énergies renouvelables. « Actuellement, la crise énergétique que traverse le Mali, marquée par des coupures d’électricité fréquentes entraînant des désagréments pour les consommateurs et des perturbations des activités, constitue un défi majeur pour les autorités du pays », estime Mme Bintou Camara, ministre de l’énergie et de l’Eau.

Ainsi, au-delà des actions décisives en cours pour la stabilisation de la fourniture d’électricité à la population malienne, Mme le ministre dira que le Département sous l’impulsion du chef du gouvernement a ouvert un vaste chantier de déploiement des énergies renouvelables à grande échelle à travers la mise en place d’un cadre législatif et institutionnel adéquat et le développement des projets aussi stratégiques que structurants. « La réussite de ses projets impose une synergie d’actions avec les acteurs privés ici présents ce matin », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, le représentant du Premier ministre, Abdoul Kassim Ibrahim Fomba, non moins ministre de la Jeunesse et de Sports, dira que l’objectif recherché à travers SemR3 est de favoriser l’essor réel du sous-secteur des Énergies Renouvelables dans la réduction de la pauvreté et le développement durable par une approche intégrée des politiques, stratégiques et programmes d’investissements basés sur un partenariat public privé cohérent et efficace.

D’où la tenue, selon lui, de cette 3e édition de la semaine malienne des énergies renouvelables. Pour atteindre ces objectifs, il plaide donc l’accompagnement des partenaires publics et privés qu’il salue d’ailleurs pour leurs engagements aux côtés du gouvernement du Mali.

Amadou Kodio / Afrikinfos-Mali