Le nombre de déplacés internes en baisse, selon les autorités

Le nombre des personnes déplacées internes (PDI) au Mali a diminué de 9%. C’est la direction nationale du développement social qui l’annonce dans un rapport produit en décembre 2023 et dénommé DTM (Matrice de suivi des déplacements). Le document donne un aperçu des déplacements et des besoins humanitaires dans les localités d’accueil de ces déplacés. De 391. 000 en septembre 2023, le nombre des PDI est passé à 354.739 personnes.

Le rapport informe que cette baisse de nombre de déplacés internes a été constatée dans les régions de Tombouctou, Bandiagara, Kidal, Douentza et Mopti.

Contrairement à ces localités, le document précise que le nombre des déplacés a augmenté ailleurs, notamment à Gao avec 2%, Menaka, plus de 28%, et 2,4% à Ségou.

Le rapport a rappelle que les tensions communautaires et les catastrophes naturelles, les conflits armés sont entre autres les principales raisons de ces déplacements. Les personnes déplacées sont principalement originaires de Menaka, Bankass, GourmaRharous, Bandiagara, Niono, Douentza, Gao, Ségou, Kidal, San, Djenne, Tombouctou et Mopti.

Le document note aussi qu’au cours de l’année 2023 le système d’enregistrement biométrique a détecté près de 14000 cas de doublon et de fraude.

Toujours dans ce rapport, ils sont estimés à plus de 800 000 les PDI au Mali qui ont pu retourner chez elles entre juillet 2013 et décembre 2023.

Le centre continue d’enregistrer des déplacés

A Bandiagara dans le centre du pays où le nombre de déplacé est estimé à plus de 42.200, a enregistré de nouveaux déplacés depuis le mois de novembre, selon des autorités locales. Une déclaration confirmée par des déplacés sur place, qui ajoutent que l’attaque de deux hameaux a provoqué ces déplacements.

Source : Studio Tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *