CEDEAO : «Une menace pour nos pays», dixit Dr Choguel Kokalla Maïga

«La Cédéao est devenue une menace pour nos pays, car son dessein lugubre consistait à provoquer l’effondrement de nos états pour satisfaire les intérêts de puissances étrangères, sponsors notoires du terrorisme» ! C’est ce qu’a défendu le Premier ministre de la Transition, Dr Choguel Kokalla Maïga, lors de sa rencontre avec le secteur privé mercredi dernier (31 janvier 2024) au CICB. Il a ajouté que cette organisation «a brillé par son manque d’empathie, de solidarité et de vision stratégique» face au terrorisme auquel sont confrontés les trois Etats considérés comme des «digues de protection pour les États de la côte ouest».

«Progressivement, la Cédéao est devenue une menace pour nos pays, car son dessein lugubre consistait clairement à mettre à genoux nos pays, à susciter des remous sociopolitiques, à provoquer des changements politiques et l’effondrement de nos États pour satisfaire les intérêts de puissances étrangères, de puissances extracommunautaires et extra-africaines connues comme étant des sponsors notoires du terrorisme au Sahel», a déploré le chef du gouvernement. Vu sous ce prisme, le retrait du Burkina Faso, du Mali et du Niger de l’organisation sous-régionale est amplement justifié. «Le Mali est la mère de la Cédéao. En cas de difficultés, la maman est la dernière à laisser tomber son enfant. Mais, si la fille veut tuer sa maman, celle-ci se cherche», a précisé Dr Choguel K. Maïga.

H.T

Source : Le Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *