Projet routier Bamako-Kati : les travaux financés à environ 95 milliards de FCFA

Environ 95 milliards de francs CFA, c’est le coût global pour la réalisation du projet routier de la RR9 Bamako-Koulouba- Kati et GMS-Samè-Kati, y compris la bretelle d’accès à l’hôpital du Point G, ainsi que la voirie urbaine de la ville de Kati. Ce projet, dont les  travaux ont été lancés le 1er février 2024 par le président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, est entièrement pris en charge par le budget national.

A partir de 36 mois (3 ans), la RR9, reliant Bamako à Kati sera une réalité.  «Le projet d’aménagement de ces axes routiers relève des projets structurants. Au regard de leur niveau de saturation, les axes routiers Bamako-Koulouba-Kati et GMS-Samé-Kati et la bretelle d’accès à l’hôpital du Point G, bâtis actuellement en aller-retour, ne sont plus adaptés à la densité du trafic actuel à cause de l’urbanisation galopante de la ville de Kati et environs », a rappelé Dembélé Madina Sissoko, ministre des Transports et des Infrastructures.

.Selon elle, le comptage de trafic réalisé en 2022 donne un trafic moyen journalier sur l’axe Bamako-Koulouba-Kati de 9 000 véhicules et la projection en 2045 sera de 43 000 véhicules/jour.  « Sur l’axe routier GMS-Samé-Kati, en particulier, réalisé depuis 1996, le trafic s’est intensifié à partir des années 2002, au point qu’il est devenu la voie de prédilection des véhicules gros porteurs reliant Bamako aux ports de Dakar et de Nouakchott.  Pour cet axe routier, le comptage de trafic réalisé en 2023 donne un trafic moyen journalier de 45 117 véhicules, y compris les tricycles et les deux roues », a-t-elle ajouté.

Pour rappel, la RR9, reliant Bamako à Kati, est une artère vitale du pays, fréquemment utilisée par les camions voyageurs qui assurent la liaison entre Bamako, la capitale malienne et le port autonome de Dakar au Sénégal.

Ismaël Traoré

Source : Le Capital

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *