‘’Bon à Savoir’’ / Orientations de la politique budgétaire : ce que dit la loi de finances 2024

Au Mali, les orientations budgétaires pour l’atteinte des objectifs susmentionnés s’inscrivent essentiellement dans le cadre de la poursuite des réformes engagées en matière de gestion des finances publiques. De la loi de finances de 2024, il ressort que conformément aux priorités édictées par le Gouvernement de Transition, il s’agira de réduire le train de vie de l’Etat et de poursuivre les efforts d’amélioration de la gestion des finances publiques.

L’adoption et la mise en œuvre d’un nouveau Plan de Réforme de la Gestion des Finances Publiques au Mali et l’application du nouveau cadre harmonisé des finances publiques de l’UEMOA, selon le document, resteront également inscrites dans l’agenda des réformes.

« En matière de recettes, les mesures envisagées pour soutenir la mobilisation des ressources concernent, entre autres, l’imposition du commerce électronique, à travers la soumission à la TVA des prestations de services effectuées sur les plateformes de commerce électronique étrangères ou locales, ainsi que les commissions perçues par les opérateurs de ces plateformes à l’occasion de la réalisation des prestations ; l’introduction de la facture normalisée ; la poursuite du déploiement de la téléprocédure ; la poursuite des réformes pour l’amélioration de l’efficacité de l’administration fiscale et des douanes avec comme objectif l’augmentation durable des recettes de l’Etat et la promotion du civisme fiscal », précise la Loi de Finances.

En matière de dépenses, ressort du même document que les actions visant à améliorer l’efficacité de la dépense publique seront poursuivies à travers la maîtrise de la masse salariale par la création des conditions d’une trêve durable au niveau du front social grâce à l’élaboration et la mise en œuvre d’un pacte de stabilité sociale et de croissance ; l’amélioration de la qualité de la programmation des dépenses en opérationnalisant le plan d’engagement pour une exécution fluide du budget d’Etat ; l’adoption et la mise en œuvre du plan de réforme de la gestion des finances publiques au Mali ; le renforcement du processus de sélection et de mise en œuvre des projets d’investissement, notamment en s’appuyant sur les recommandations de l’évaluation de la gestion des investissements publics /PIMA (Public Investment Management Assessment) ; la maîtrise du risque de surendettement en privilégiant des emprunts extérieurs concessionnels et les obligations du trésor à maturité longue ; l’amélioration des processus de prévision et d’exécution budgétaire par le renforcement de l’analyse des risques budgétaires.

Ousmane BALLO

Source : Le Capital

18 Replies to “‘’Bon à Savoir’’ / Orientations de la politique budgétaire : ce que dit la loi de finances 2024”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *