Ménaka au bord de « l’asphyxie »

La situation dans la région de Ménaka devient de plus en plus difficile pour les populations. L’embargo imposé par les groupes terroristes depuis le 10 janvier impacte énormément la population, selon le responsable de la société civile. Une rencontre a eu lieu avec les autorités administratives ce week-end.

Une dizaine de responsables de la société civile et du Conseil régional de la jeunesse auraient rencontré le Gouverneur de la région pour échanger sur la situation qui prévaut dans la ville de Menaka. Selon les responsables de la société civile, les populations vivent une situation alarmante. Plus de trois semaines après l’arrêt du trafic, les denrées alimentaires se font rares et les tarifs grimpent. Il en est de même pour les produits pharmaceutiques disent les sources locales.

Face à cette situation, la société civile envisage d’autres actions. Dans cette logique, elle compte rencontrer les ONGs le mardi pour échanger sur la situation indiquent les sources locales.

Elles indiquent que le Gouverneur de la région a donné des assurances en affirmant que les dispositions seront prises pour mettre fin à la situation.

Cette situation inquiète les populations de Ménaka qui appellent les autorités à agir. Selon Sidi Barka, président de la société civile de la région, des mesures nécessaires pourraient suivre si la situation ne se décante pas dans un délai raisonnable.

Source : Studio Tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *