Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré réagit sur le retrait des trois pays de la CEDEAO

Dans une interview accordée à Alain Foka, le chef de l’Etat Burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré, a déclaré que la CEDEAO n’a pas soutenu les trois pays dans la lutte contre le terrorisme et n’a pas respecté ses propres valeurs en imposant des sanctions.

Il estime que l’organisation régionale a été lancée avec la volonté d’intégrer les peuples, de faire de l’épanouissement, de l’économie, de la solidarité, de l’entraide. « Malheureusement, au fil du temps, l’organisation a perdu ces valeurs-là. Aujourd’hui, le constat est clair. Depuis plus d’une décennie, la République du Mali et du Niger sont en guerre contre le terrorisme. Et au Burkina, bientôt près d’une décennie, on est en guerre. Nous n’avons jamais reçu d’aide venant de cette organisation », a-t-il souligné.

Le capitaine Ibrahim Traoré a également ajouté : « Le premier qui viole ces textes là sont ces soi-disant démocrates. Nous quittons mais nous restons panafricains… Ce n’est pas de gaieté de cœur que de tourner le dos à une organisation, mais c’est à l’issue d’une analyse profonde… Si c’était un coup de colère, on l’aurait fait depuis longtemps. On a pris le temps d’analyser la situation, de peser beaucoup de choses et enfin de décider».

Ousmane BALLO / Afrikinfos-Mali

One Reply to “Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré réagit sur le retrait des trois pays de la CEDEAO”

  1. Hello Neat post Theres an issue together with your site in internet explorer would check this IE still is the marketplace chief and a large element of other folks will leave out your magnificent writing due to this problem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *