Le Mali et le Burkina liquident des terroristes et leurs chefs

Les forces maliennes et burkinabés ont frappé les terroristes au cours de deux opérations. Plusieurs chefs de groupes ont été neutralisés.

L’armée malienne a de nouveau frappé l’hydre terroriste dans la région de Ménaka. Une opération héliportée baptisée “Keletigui” a pu être menée à son terme ce 21 janvier.
“Au cours de cette opération, plusieurs terroristes dont un chef et deux de ses lieutenants ont été neutralisés. Deux pickups et treize motos camouflés ont également été détruits”, a expliqué l’état-major dans un communiqué.

L’armée burkinabé a elle aussi mené des combats dans la zone des trois frontières, rapporte l’Agence d’information du Burkina. Des radars ont aperçu un pick-up rempli d’armes, escorté par des motos, aux environs de Markoye. Un chef terroriste était à bord, qui venait d’entrer en territoire burkinabè. Les extrémistes ont été neutralisés.

Le Mali a engrangé plusieurs succès dans sa lutte contre le terrorisme ces derniers mois, reprenant en particulier la ville de Kidal, début novembre. L’armée du Burkina monte pour sa part en puissance et a récemment reçu de nouveaux armements, comme l’expliquait le Président de la Transition Ibrahim Traoré.

Source: fr.sputniknews.africa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *