EDM-SA : Sept cadres épinglés, un ancien ministre et un DGA visés

Le mercredi 10 janvier 2024, plusieurs cadres de l’Energie du Mali (EDM-SA) ont été placés en garde à vue par la brigade du Pôle national financier. Ils sont accusés de faux et usage de faux et atteinte aux biens publics. Un ex-ministre de l’Energie et de l’Eau et un ancien directeur général adjoint, sont attendus à la brigade du Pôle.

Les mis en cause sont : Koureichi Konaré, directeur général sortant de l’EDM-SA, Mme Aminata Niane, secrétaire générale chargée du département contrôle des contrats et passation des marchés, compliance et communication, Mamadou Sidibé, chef du département contrôle des contrats et passation des marchés et compliance, Boubacar Diallo, ancien directeur administratif et financier, actuellement conseiller spécial du DG, Joseph Théra, chef du département juridique, Ousmane Traoré, ancien directeur de la production et Mme Saran Diakité, inspectrice des douanes, ancienne chef de bureau des produits pétroliers.

Les sieurs Lamine Seydou Traoré, ex-ministre de l’Energie et de l’Eau, et Samba Ben Moussa Diakité, ex-DGA sortant de l’EDM-SA, tous hors du pays, sont à leur tour convoqués à la brigade du Pôle national financier. Ils sont visés par la même procédure. Toutefois sur les réseaux sociaux, Lamine Seydou Traoré dit être serein et qu’il est bien présent au Mali.

Ces interpellations judiciaires font suite à un rapport d’audit sur la gestion de l’EDM-SA. En son temps, Mali Tribune y avait fait des révélations accablantes dans une de ses parutions. Votre bihebdomadaire avait levé le lièvre sur plusieurs cas de malversations financières qui ont mis à genou cette société chargée de la production et de la vente du courant électrique.

Entre autres : vol d’hydrocarbures, passations douteuses de marchés publics et de contrats, fausses facturations et faux bordereaux de livraison et de réception, mauvaise gestion du personnel. La ministre de l’Energie et de l’Eau, Mme Bintou Camara à sa nomination a décidé de nettoyer les écuries d’Augias.

Son objectif est d’assainir la gestion de la société et faire rendre gorge les présumés coupables de pratiques délictuelles et initier une nouvelle méthode de gestion. Pour ce faire, Mme Bintou Camara a transmis le rapport d’audit à la justice, qui a aussitôt enclenché sa machine.

Abdrahamane Dicko

Source : Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *