Mali : la CN-CIEPA/WASH initie un Espace d’Interpellation Démocratique en faveur du WASH à Ouolodo, Tioribougou et Kolokani

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Société

Les 22, 24 et 27 novembre 2023, la problématique de la gestion des services sociaux de base et singulièrement l’accès au service WASH (eau potable, hygiène, assainissement) était au centre d’un l’Espace d’Interpellation Démocratique (EID) dans les communes de Ouolodo, Tioribougou et Kolokani dans la région de Koulikoro.

Initiée par la Coalition Nationale de la Campagne Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASH), en partenariat avec Word Vision, cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui ‘’Assistance à la gouvernance et le Plaidoyer en matière de WASH (eau, hygiène et assainissement) dans les zones d’intervention de World Vision et au niveau national’’, dans les communes rurales de Ouolodo, Tioribougou et Kolokani dans la région de Koulikoro. L’évènement a regroupé une quarantaine de participants dans chacune des trois communes.

Le 11 Décembre 2023, au cours d’une session de restitution à la presse, le Directeur Exécutif de la CN-CIEPA/WASH, M. Boureima Tabalaba, a souligné que l’exercice a consisté à mettre face-à-face les collectivités et les populations pour échanger sur les préoccupations réelles des communes concernées en lien avec l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement. Ainsi, les chefs de village de Ouolodo, Tioribougou et Kolokani ont tous salué cette initiative de la CN-CIEPA et de Word Vision.

Selon M. Tabalaba, les maires de Ouolodo, Tioribougou et Kolokani ont souligné l’importance de cette initiative qui est un moyen, pour eux, de redevabilité à la population la gestion transparente des affaires locales dans le cadre de l’Approvisionnement en Eau Potable, Hygiène et Assainissement (AEPHA), plus précisément dans les structures sanitaires. « Ils ont enfin exprimé toute la volonté de leurs conseils communaux respectifs et ont pris l’engagement d’appliquer les recommandations, issues de ces espaces de redevabilité », précise M. Tabalaba.

Préoccupations à Ouolodo et à Tioribougou !

Selon le Directeur Exécutif de la CN-CIEPA/WASH, à Ouolodo comme à Tioribougou, les préoccupations des populations sont presque les mêmes et portent, entre autres, sur l’inexistence des latrines (hommes, femmes, PVH); l’insuffisance de toilettes par endroit ; l’inexistence de clôture pour la maternité de sanandiè ; l’insuffisance de matériels adéquats, (râteau, brouettes, pelles, balaies, gants, contre poussières etc.) pour les groupements de femmes chargés de l’assainissement des villages de la commune ; l’inexistence de poubelles et de dépotoirs provisoires pour les ordures ; l’inexistence des toilettes au marché et de clôture autour de la borne fontaine ; l’inexistence de point d’eau potable dans des écoles…

M. Tabalaba ajoute que le maire de Ouolodo, dans son intervention, a rappelé que des efforts immenses, tant au niveau financier, technique, humain et matériel, ont été déployé au cours de ces dernières années afin de faire face aux défis liés à l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement dans sa commune.

Quant au maire de Tioribougou, il a souligné que grâce à l’appui de Word Vision, la situation d’accès au service d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement s’est nettement amélioré. « Néanmoins, le Maire indiquera également quelques poches d’insuffisances dans certains villages ou hameaux. Cela est due à la modicité des moyens financier de la commune de Tioribougou et cela en dépits de nombreux initiatives prise à cet effet », précise M. Tabalaba

Préoccupations à Kolokani !

S’agissant de Kolokani, les préoccupations portent, entre autres, sur le dépôt de transite d’ordure dans la commune ; le problème d’eau dans le centre de sante de Torokoroni ; l’implication des jeunes et des femmes par la Mairie dans la prise de décision ; le problème de salubrité du marché de Kolokani ; l’entretien des points de vente d’eau et les rue de Kolokani ; la situation de la morgue qui ne répond pas à la norme ; …

En réponse, le maire de Kolokani a souligné : « Nous avons eu l’initiative de construire un château au 2ème et 4ème quartier avec l’appui de nos partenaires.  A Million King, Quatar Charity a réalisé un puits moderne. Nous avons instruit à la SOMAGEP de mettre le groupe en marche au moment des délestages ».

Selon le Directeur Exécutif de la CN-CIEPA/WASH, la Mairie dit avoir recruté un agent hygiéniste qui se trouve au niveau du Centre de Santé de Référence et a été déployé dans la ville afin de sensibiliser la population avec l’appui de la chefferie. « Cette sensibilisation vise à réduire l’incivisme de la population. Face au constat au déversement des boues de vidange de l’hôtel Touramakan, des mesures sont en cours afin de mettre fin à cette nuisance », ajoute-t-il.

A la cérémonie d’ouverture, le Sous-Préfet et le Préfet de Kolokani ont tous exprimé la détermination de l’administration locale à soutenir de telles initiatives qui aident l’État dans ses efforts en faveur du développement local.

Des recommandations formulées…

A l’issue de cet exercice, le Jury a formulé des recommandations. Il s’agit, entre autres, de faire de l’accès à l’eau potable hygiène et assainissement, une des priorités dans les communes concernées ; de consacrer un budget annuel communal destiné exclusivement à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement dans les centres de santé des communes concernées ; d’encourager les initiatives locales de mobilisation de fonds endogène en faveur de l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement dans les centres de santé des communes; de mettre en place un dispositif opérationnel en vue de la durabilité des ouvrage à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement dans les communes ; d’engager les communes à procéder à la restitution des résolutions de l’EID 2023 à la base ; et enfin d’appliquer intégralement les recommandations issues de l’EID 2023 des communes concernées.

Ousmane BALLO / Afrikinfos-Mali