Kidal : la douane et les eaux et forêts s’installent

Comme de coutume à la direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa), la traditionnelle conférence de presse mensuelle s’est tenue le lundi 4 décembre.

Dans son adresse à la presse, le directeur de la Dirpa a déclaré que les forces armées maliennes maintiennent la pression sur les terroristes avant d’annoncer le déploiement imminent des forces paramilitaires dans la région de Kidal après l’arrivée des forces armées et de sécurité.

La traditionnelle conférence de presse du lundi dernier était axée autour de 3 points à savoir : la situation sécuritaire de novembre, le processus du retrait de la Minusma et le recrutement dans l’armée. Elle a été animée par le directeur Souleymane Dembélé. Selon le colonel-major Dembélé, l’objectif de la rencontre avec les médias est de donner la bonne information notamment sur la situation sécuritaire du mois de novembre qui vient de s’achever.

A l’en croire, les Forces armées maliennes (FAMa) maintiennent la pression sur les Groupes armés terroristes (Gat) et disposent de l’initiative sur le terrain : “Elles sont plus que jamais actives sur le terrain dans la recherche, la neutralisation et la destruction des sanctuaires et des combattants terroristes. Les terroristes sont en perte de vitesse sur l’ensemble du territoire et sont en train de basculer dans les exactions contre la population civile”.

Reprise depuis le 14 novembre, le patron de la communication des armées a fait savoir que la région de Kidal, en plus de Tessalit, est sous contrôle. Comme pour prouver le contrôle total de ces localités par les FAMa, il a annoncé que des détachements des forces paramilitaires tels que la douane, les eaux et forêts et l’administration pénitentiaire seront bientôt déployés à Kidal après ceux de la protection civile, de la police, de la gendarmerie et de la garde nationale.

Pour résumer la situation sécuritaire du mois de novembre, le directeur de la Dirpa a déclaré qu’il a été constaté une diminution des attaques directes contre les FAMa. Par ailleurs, une augmentation des exactions contre la population civile a été aussi remarquée : “Cela s’explique par la situation sécuritaire que vivent actuellement les FAMa dans le secteur de Kidal avec la bascule des groupes terroristes dans d’autres zones. Cela s’est manifesté, le 24 novembre dernier, par les attaques simultanées des Gat contre les emprises à Goundam et à Niafunké. Si à Goundam les terroristes ont procédé à des tirs d’obus sur la position, à Niafounké, ils ont utilisé un véhicule Kamikaze pour faire intrusion dans le dispositif”.

Concernant le processus du retrait de la mission onusienne, le colonel-major a fait savoir qu’à la date du lundi 4 décembre, il restait les transferts des camps de Mopti, Tombouctou, Gao et Bamako qui seront effectués au plus tard le 31 décembre 2023.

Evoquant la vague d’opération de recrutements lancée par l’Etat-major général des armées, le directeur Souleymane Dembélé a révélé que 366 228 dossiers de candidatures ont été enregistrés de la part des jeunes qui veulent faire carrière au sein des Forces armées et de sécurité.

A C.

Source : Mali Tribune

2 Replies to “Kidal : la douane et les eaux et forêts s’installent”

  1. It’s appropriate time to make a few plans for the longer term and it’s time to be happy. I’ve learn this submit and if I may just I desire to suggest you some fascinating things or tips. Perhaps you could write next articles relating to this article. I wish to learn more issues approximately it!

  2. Please let me know if you’re looking for a writer for your weblog. You have some really good posts and I feel I would be a good asset. If you ever want to take some of the load off, I’d absolutely love to write some material for your blog in exchange for a link back to mine. Please shoot me an e-mail if interested. Thank you!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *