Mali : Visite d’une délégation ministérielle en Chine : Échanges fructueux avec le vice-président de Exim Bank

Cette institution bancaire a déjà financé neuf projets au Mali. Elle est disponible à financer d’autres si nos autorités en font la demande

La délégation de haut niveau conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, comprenant ses collègues de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, poursuit sa visite de travail et d’amitié à Pékin en Chine. Les ministres maliens ont rencontré, hier, le vice-président de Exim Bank (une institution bancaire beaucoup impliquée dans le financement des projets structurants en Afrique), Zhang Wencai, avec lequel ils ont discuté du financement de différents projets structurants avant de se projeter sur l’avenir. Les ministres sont sortis très satisfaits de l’entretien avec le vice-président de l’institution bancaire.

Le ministre de l’Économie des Finances a expliqué être en mission en Chine avec ses collègues du gouvernement sur instruction du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, une mission conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. Alousséni Sanou a répliqué qu’Exim Bank est une grande institution de financement institutionnel international qui soutient de nombreux pays dans le financement de projets structurants dans les différentes économies. Il rappellera surtout que notre pays paie un partenariat avec Exim Bank qui date de 20 ans et qui a permis à cette institution bancaire de financer essentiellement neuf projets.

«Aujourd’hui, nous avons un encourt de plus de 238 milliards de Fcfa. Et avec Exim Bank, nous avons le financement de beaucoup de projets comme le barrage de Gouïna, réalisés avec d’autres pays de la sous-région, notamment le Sénégal et la Mauritanie, nous avons d’autres projets comme N-Sukala, le projet du numérique. Nos discussions ont porté sur l’état de la coopération que nous avons trouvé au beau fixé, mais nous avons également évoqué les perspectives pour l’avenir», a expliqué le ministre Sanou.

Le patron de l’hôtel des Finances a également déclaré que la partie malienne a également soumis des projets de production énergétique à partir de barrage, d’énergie solaire. «Nous avons également proposé le financement de certains projets dans le domaine de l’industrie minière. Nous avons proposé des projets de navigabilité et Exim Bank s’est dite très intéressée par ces projets et nous a demandé de les soumettre pour un financement très prochain.

Nous avons trouvé un terrain d’entente, un partenaire sûr qui est prêt à nous accompagner sur des taux rares, des taux concessionnels sur le financement des infrastructures. Exim Bank a constaté que le Mali a un financement de son économie très équilibré, le poids de la dette est très équilibré, mais surtout que le Mali ne s’est pas engagé sur des voies qui pourraient nuire au financement de ses institutions. Exim continuera à être un partenaire sûr pour le Mali», a déclaré Alousséni Sanou. Il est bon de préciser que les trois ministres ont développé des arguments solides et convaincants sur le Mali qui ont fait montre d’une extraordinaire capacité de résilience malgré la crise.

Le vice-président d’Exim Bank avait, d’entrée de jeu, exprimé tout le bien qu’il pense de notre pays aux ministres. «Nous sommes prêts à discuter avec vous. Nous sommes depuis 2002 dans le traitement avec nos clients. On a déjà fait beaucoup de projets avec d’autres gouvernements. Mais le Mali est un pays ami et important pour la Chine», a clairement témoigné Zhang Wencai.

Ce qui retient aussi l’attention, c’est la convivialité qui a prévalu dans les échanges des ministres avec le vice-président d’Exim Bank. Le second a échangé de chaleureuses poignées de main avec les premiers avec lesquels il semblait avoir des atomes crochus. Ceux-ci le lui rendaient bien. En tout cas, toutes les deux parties étaient visiblement satisfaites de la rencontre. La délégation ministérielle est heureuse des promesses faites par l’institution bancaire chinoise. En tout cas, la graine semée avec Exim Bank continue de germer et de donner des bons fruits. Il appartient à notre pays de l’entretenir pour des perspectives radieuses. Quelques heures après, c’était le tour des techniciens qui accompagnaient les ministres de discuter avec les responsables de Sinosure, un établissement d’assurance qui garantit généralement les prêts bancaires consentis par les banques chinoises. C’est un dispositif qui fait partie du montage financier.

Bréhima DOUMBIA, Envoyé spécial

Source : L’Essor

One Reply to “Mali : Visite d’une délégation ministérielle en Chine : Échanges fructueux avec le vice-président de Exim Bank”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *