Moov Africa Malitel et Telecel : Ces opérateurs désastreux

La connexion de Moov Africa Malitel et de Telecel ne répond presque plus aux attentes des consommateurs. Entre lenteur et même indisponibilité, les réseaux de ces deux opérateurs téléphoniques sont tout simplement devenus de véritables désastres.

Ces opérateurs téléphoniques (Moov Africa Malitel et Telecel) ont souvent proposé de tarifs beaucoup plus abordables que leur concurrent direct. Presque chaque semaine, ils offrent deux grosses séquences de promotion en unités ou en forfaits. Sauf que la qualité de leurs services pose toujours d’énormes problèmes. Non seulement la connexion est très mauvaise, mais aussi la durée des bonus offerts à grand renfort de publicité n’est pas bénéfique aux clients qui sont prématurément sevrés de connexion. Au même moment, beaucoup de quartiers des communes urbaines et des villages à l’intérieur du pays n’ont même pas le minimum de réseau pour passer de simples appels.

La 4G, ce gros bluff !

Lancée depuis bientôt deux ans, la quatrième génération (4G) de connexion, promise en grandes pompes, principalement par Moov Africa Malitel, n’a jamais été une réalité au Mali. Pire, depuis quelques mois, la connexion de l’opérateur est devenue une denrée précieuse et difficile à trouver par ses clients, à cause de l’instabilité de son réseau. Si la lenteur pique les nerfs, c’est bien l’indisponibilité de la connexion qui s’en mêle souvent, laissant ainsi les consommateurs sans solutions idoines.

Face à cette situation intenable, des consommateurs, de plus en plus, crient leur ras-le-bol. « Au départ, je pensais que j’avais un problème de téléphone. Mais par la suite, je me suis rendu compte que c’est la connexion même qui pose problème. Il m’arrivait de redémarrer mon téléphone cinq à six fois par jour afin de pouvoir mieux capter le réseau. Mais, impossible ! Depuis deux semaines, j’ai carrément abandonné la connexion Malitel », nous témoigne Seydou Goïta, un client de Moov Africa Malitel à Bamako

Un autre consommateur pensait que le problème était sectoriel avant de s’en rendre compte. « Moi, j’étais à Sikasso ces trois derniers mois où la connexion s’est réellement dégradée chez moi et je pensais que cela concernait seulement la ville ou le quartier que j’habitais. Mais non, je suis à Bamako depuis trois semaines et la situation ne fait qu’empirer », nous a confié Daouda Traoré.

À côté de Moov Africa Malitel, l’autre opérateur qui n’a jamais répondu à l’attente s’appelle Telecel. Ce benjamin des téléphonies mobiles au Mali n’a visiblement jamais fini d’expérimenter ses produits. Après trois ans, cet autre réseau téléphonique n’a toujours pas un produit efficace sur le marché. Sa connexion est aussi désastreuse que celle de Moov Africa Malitel. Ainsi, ces deux opérateurs continuent de contribuer aux calvaires de leurs clients dont certains, à un moment donné, sont obligés de les abandonner.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *