Burkina : Des terroristes pulvérisés avant leur assaut sur la Tapoa

Des terroristes ont péri ce mercredi dans des flammes, après des frappes de l’armée burkinabè visant à les empêcher de mener une attaque d’envergure dans la Tapoa (Est), a appris l’AIB auprès de sources sécuritaires, qui annoncent d’autres succès dans le Centre-nord et au Nord.

Les services de renseignement burkinabè ont eu vent d’une attaque de grande envergure en préparation dans la province de la Tapoa. Une recherche minutieuse des vecteurs aériens a permis de détecter un groupe de terroristes dans un village abandonné et de suivre toutes les phases de leur préparation.

Ce mercredi, alors que les criminels chargeaient leur logistique, ils ont été neutralisés par des frappes. Leur réserve de carburant a pris feu, consumant le reste de la logistique.

Grâce à la vigilance des radars burkinabè, le même exploit a été réalisé dans la zone de Ouahigouya durant la nuit.

En effet, des binômes de terroristes, en mission de reconnaissance, se sont positionnés autour du village de Rapougma, attendant probablement leur cible. Ils ont été brûlés avec leurs moyens par les frappes des vecteurs aériens, avant que les troupes au sol n’achèvent le travail.

Le 28 novembre 2023, au Centre-nord, dans la zone de Paspanga, des terroristes ont lancé une attaque contre une patrouille des Forces combattantes.

Après avoir été vaillamment repoussés, les terroristes ont pris la fuite, mais ils ont été très vite rattrapés par les vecteurs aériens.

Les bombardements ont brûlé certains sur place, tandis que d’autres ont couru avec leurs corps en flammes avant de s’écrouler, morts suite aux raids.

Toujours dans le Centre-nord, les terroristes qui ont tenté de s’en prendre à une escorte logistique dans la zone de Dablo ont payé de leurs vies. Après les frappes, les Forces combattantes ont récupéré du matériel.

Selon nos sources, les opérations se poursuivent dans tous les secteurs pour contraindre les terroristes à abandonner leurs missions suicides.

Source : AIB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *