Mali : plus de 188 milliards de FCFA d’irrégularités financières décelés par l’OCLEI en 2022

Dans son rapport annuel 2022, remis au président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA, le 28 novembre 2023, l’Office central de Lutte contre l’Enrichissement illicite (OCLEI), l’on note des irrégularités financières pour un montant de 188 milliards 876 millions de FCFA ; 1 166 irrégularités administratives et 88 manquements aux exigences de performance.

« En 2022, l’OCLEI a reçu et analysé 32 rapports produits par les structures de contrôle et de régulation. L’analyse de ces rapports fait ressortir des irrégularités financières pour un montant de 188 milliards 876 millions de FCFA, 1 166 irrégularités administratives et 88 manquements aux exigences de performance », souligne Dr. Moumouni Guindo, président de l’office central de lutte contre l’enrichissement illicite

Au titre de la prévention, l’OCLEI, dit-il, a mené 23 activités de sensibilisation à travers le Mali. « Ces activités ont directement touché 2 063 personnes de toutes les couches socioprofessionnelles », ajoute-t-il.

Président de l’office central de lutte contre l’enrichissement illicite précise également : « Au titre de la contribution à la répression, de 2019 à 2022, l’OCLEI a transmis à la Justice 23 dossiers pour 23 milliards 855 millions de FCFA, soit en moyenne plus d’un milliard de francs CFA par dossier.  Dans ces dossiers, les enquêtes de l’OCLEI ont identifié 503 biens immobiliers présumés illicitement acquis, à savoir : 124 maisons d’habitation, 29 bâtiments commerciaux ou professionnels, 285 parcelles et 65 concessions rurales totalisant 181 hectares ».

Selon lui, le montant total des fonds, présumés illicites identifiés sur les comptes bancaires des 23 personnes, s’élève à 21 milliards 335 millions de francs CFA alors que, dans la même période, leurs revenus légitimes s’élèvent à 1 milliard 106 millions de francs CFA.  « Les personnes concernées proviennent de différentes couches socioprofessionnelles : gouvernement, élus, administration générale, administrations financières, justice, armée, affaires étrangères, établissements publics, etc. », souligne-t-il.

Ainsi, l’OCLEI recommande, entre autres, de valoriser le contrôle interne, les inspections et le Contrôle général des Services publics, pour favoriser la prévention ; et de doter les juridictions de moyens logistiques, financiers et humains pour diligenter le traitement des dossiers.

Dr. Moumouni Guindo a aussi informé le président de la transition que l’OCLEI est aujourd’hui en phase de croissance, une phase qui requiert l’accroissement de ses ressources humaines et le renforcement de ses moyens logistiques, techniques et technologiques.

Ousmane BALLO / Afrikinfos-Mali

One Reply to “Mali : plus de 188 milliards de FCFA d’irrégularités financières décelés par l’OCLEI en 2022”

  1. Great V I should certainly pronounce, impressed with your web site. I had no trouble navigating through all the tabs and related info ended up being truly easy to do to access. I recently found what I hoped for before you know it in the least. Quite unusual. Is likely to appreciate it for those who add forums or something, web site theme . a tones way for your customer to communicate. Excellent task..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *