Burkina Faso : environ 9 à 25 tonnes d’or fraudées par an (officiel)

Environ 9 à 25 tonnes d’or font l’objet de fraudes chaque année au Burkina Faso, a-t-on appris dimanche du ministère des Mines et de l’Energie, qui a validé une stratégie de lutte contre le phénomène.

Selon le ministère, le secteur minier a contribué au budget de l’Etat burkinabè à hauteur de plus de 430 milliards de francs CFA (717 millions de dollars) en 2021 et plus de 275 milliards de francs CFA (459 millions de dollars) en 2019.

Cette contribution au budget de l’Etat aurait été plus importante sans l’ampleur de la fraude en matière de commercialisation de l’or et des autres substances précieuses, a expliqué le directeur général de la Brigade nationale anti-fraude de l’or (BNAF), Aboubacar Sawadogo, soulignant que chaque année, environ 9 à 25 tonnes d’or faisaient l’objet de fraudes au Burkina Faso, selon une note officielle du ministère en charge des mines.

La stratégie nationale de lutte contre la fraude de l’or, le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans le secteur minier et son plan d’action ambitionnent de venir à bout de ce problème, a soutenu M. Sawadogo.

Depuis 2009, l’or est le premier produit d’exportation du Burkina Faso.

Jeudi dernier, le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré a procédé à la pose de la première pierre de la première raffinerie nationale d’or dans le pays.

Source : Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *