Le Mali signe un accord avec la Russie pour la construction d’une raffinerie d’or

Le projet permettra au Mali non seulement de « contrôler toute la production d’or, mais aussi d’appliquer correctement toutes les taxes et tous les droits », déclare le ministre de l’économie.

Les autorités maliennes ont annoncé la signature d’un accord avec la Russie pour la construction d’une raffinerie d’or dans la capitale nationale Bamako.

Les deux pays ont signé plusieurs accords et poursuivent leurs relations bilatérales, notamment la construction d’une raffinerie d’or de 200 tonnes par an, la plus grande d’Afrique de l’Ouest.

Le mémorandum est valable pour une durée indéterminée de quatre ans, selon les informations rapportées mardi en fin de journée par le ministre de l’Economie et des Finances, Alousseni Sanou, qui était interviewé par la chaîne de télévision nationale ORTM.

Le projet devrait permettre « non seulement de contrôler toute la production d’or, mais aussi d’appliquer correctement tous les impôts et taxes », a-t-il déclaré.

Le Mali, l’un des plus grands producteurs d’or en Afrique, a produit 72,2 tonnes (79,6 tonnes) d’or en 2022, soit 66,2 tonnes de la production industrielle et une augmentation de 8,4%, selon l’Office malien de la statistique.

L’or représente environ un quart des ressources fiscales du Mali, ce qui en fait l’un des principaux pays producteurs d’or du continent.

La majeure partie de l’or malien est exportée vers l’Afrique du Sud, suivie de la Suisse et de l’Australie.

Les relations entre le Mali et la Russie se sont renforcées ces dernières années, notamment suite au coup d’État du 24 mai 2021 et au retrait des forces françaises de l’opération Barkhane en 2022.

Source : TRT Afrika

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *