Coupures intempestives d’électricité : Gao crie son ras le bol

à la une Accueil Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Société

La population de la ville de Gao a manifesté, le vendredi 19 mai 2023, contre les coupures récurrentes d’électricité et d’eau dans la cité des Askias.

Des habitants de la ville Gao n’en peuvent plus des coupures répétitives d’électricité et d’eau qu’ils vivent depuis plusieurs mois. Ils ont manifesté le vendredi dernier pour exprimer leur mécontentement.

A l’initiative d’une coalition des organisations de la société civile de Gao, les manifestants ont battu le pavé de la Place des Martyrs à la place de l’indépendance, devant le Gouvernorat. Dans leur rang, on pouvait lire des messages comme : « les corps constitués de la société civile de Gao dénoncent l’inertie de l’Etat face aux mauvais traitements de la SOMAGEP et de l’EDM-Gao et les services financiers » ; « la SOMAGEP nous arnaque et l’EDM nous tue »…

Selon le porte-parole des manifestants, les corps constitués de la société civile de Gao ont constaté avec regret et amertume l’inertie de l’Etat face aux mauvais traitements que les populations de la ville subissent au quotidien les rendant même misérables du fait de la fourniture des services de l’Energie du Mali (EDM sa), la Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable (Somagep) et l’absence des services financiers à Gao. « La ville de Gao vit depuis plus de deux ans une très mauvaise fourniture d’électricité ne couvrant même pas les besoins élémentaires des populations et aucune action concrète n’est posée par les autorités, en tout cas pas à la connaissance des populations, pour résoudre ce problème crucial», a-t-il laissé entendre. Ce qui, du coup, a-t-il expliqué,  marque un arrêt des activités génératrices de revenus favorisant ainsi le chômage et l’insécurité en plus de l’arrivée grandissante des populations déplacées de tous les horizons vers la ville de Gao.

Concernant l’eau potable, les manifestants disent avoir constaté « une très mauvaise couverture de l’ensemble des quartiers de la commune urbaine de Gao, à cela s’ajoute la très mauvaise qualité de l’eau fournie, occasionnant des risques de maladies. Nous demandons l’ouverture d’une enquête sur la qualité de cette eau que la Somagep distribue aux populations de Gao depuis plusieurs années. »

Les manifestants ont aussi décrié l’absence des services financiers qui, selon eux, en plus de créer un manque à gagner, éloigne l’administration des usagers.  Pour les manifestants, si une solution urgente n’est pas trouvée à leurs revendications, ils se réservent le droit d’user de tous les moyens légaux pour se faire entendre.

Madiassa Kaba Diakité

Source : Le Républicain

Last Updated on 23/05/2023 by Ousmane BALLO