Scrutin référendaire : « L’AIGE est prête »

« L’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE), disposant de tous les moyens matériels et financiers, est prête à organiser le scrutin référendaire, les élections des collectivités territoriales, les législatives et la présidentielle, dans les délais repartis ». Cette déclaration est de Me Moustapha Cissé, président de l’AIGE. C’était lors d’un point de presse tenu hier, 9 mai 2023, au siège de ladite Autorité.

Face à la presse et en présence de son staff, Me Moustapha Cissé a soutenu qu’après la convocation du Collège électoral par le Décret N°2023-0276/PT-RM 2023, portant convocation, ouverture et clôture de la campagne électorale et la tenue du referendum le 18 juin 2023, l’AIGE devait communiquer sur son processus d’organisation des différents scrutins à venir. Ainsi, il estime que l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections a aujourd’hui toutes les compétences requises pour organiser une élection.  « A 39 jours du scrutin référendaire, l’AIGE, disposant de tous les moyens matériels et financiers, est prête à organiser le scrutin référendaire, les élections des collectivités territoriales, les législatives et la présidentielle, dans les délais repartis », a-t-il déclaré.

Dans son l’intervention, le président de l’AIGE, a précisé que le processus d’organisation des élections est établi à 90% à la date du 09 mai 2023. Il ajoute aussi que son organe bénéficie et continue de bénéficier du concours du Ministère de l’Administration Territoriale, des partis politiques et des organisations de la Société Civile.  Me Moustapha Cissé a également souligné que dans les jours à venir, l’AIGE va procéder aux installations de toutes les coordinations au niveau des cercles et des régions du Mali.

Enfin, le président de l’AIGE rassure que le fichier électoral est fin prêt et que les 8 500 000 électeurs maliens pourront tous voter aux futures élections. Car, les cartes d’électeurs, en cours de confection, seront, selon lui, concomitamment utilisées avec les cartes d’identité biométriques sécurisées.

Ousmane BALLO

Source : Ziré