Missabougou : Le crash d’un hélicoptère de l’Armée fait trois morts et six blessés

Un hélicoptère de l’Armée malienne s’est écrasé, samedi dernier à Missabougou en Commune VI du District de Bamako, aux environs de 13 heures. Comme une traînée de poudre, l’information a vite fait le tour de la toile. On y voyait notamment des vidéos où un hélicoptère était en feu sur une maison en chantier.

Dans la foulée, un communiqué de l’état-major général des Armées a informé qu’un hélicoptère d’attaque des Forces armées maliennes (FAMa), de retour d’une mission opérationnelle, s’est écrasé dans un quartier résidentiel de Bamako. L’état-major général des Armées a appelé la population au calme et à suivre les directives des services spécialisés sur place. En effet, après l’incident, des éléments des Forces de défense et de sécurité ont quadrillé la zone.

Des agents de la protection civile étaient également visibles sur les lieux de l’accident. Aussi, plusieurs badauds avaient effectué le déplacement pour être témoins de cet événement peu ordinaire.

Dans son communiqué publié dans la soirée, le gouvernement a précisé que ce crash a entraîné la mort de trois militaires membres de l’équipage et fait six blessés civils qui se trouvaient dans la zone de l’accident. Il a indiqué que les mesures ont été immédiatement déployées pour assurer la prise en charge médicale et humanitaire de toutes les victimes.

Expliquant les circonstances de l’incident dans le journal de 20 heures de la télévision nationale, le chef d’état-major général des Armées, le général de division Oumar Diarra, a salué le professionnalisme des pilotes de l’hélicoptère qui ont pu guider l’appareil en dehors des zones peuplées pour aller crasher dans la cour d’un bâtiment en chantier.

Bembablin DOUMBIA

Source : L’Essor