Régions de Mopti, Bandiagara et Ségou : Feu sur les terroristes

Les Forces armées maliennes (FAMa) renforcent les acquis sur le terrain tout en maintenant la pression sur les Groupes armés terroristes (GAT). Du 24 février dernier à nos jours, l’Armée a neutralisé au moins 19 terroristes et interpellé 59 suspects dans plusieurs zones, a annoncé l’état-major général des Armées, le dimanche dernier, à travers un communiqué.

Les FAMa, selon la hiérarchie, ont mené 10 opérations aéroportées dans les localités de Tougou Ndobougou et Hadji-wėrė (Secteur de Niono), Moura (secteur de Djenné), Laourou, Kéra, (secteur de Ténenkou et Diafarabé). Ainsi que 18 missions de reconnaissances offensives dans les zones de Tougou et Fabakoro (secteur de Niono), Moura (Djenné), Laourou, Kéra (Ténenkou et Diafarabé), Bodio (Bandiagara). Y compris les villages environnants de Bankass, le Sud de Ménaka et les secteurs de Mandiakouy, Boura et Kimparana. L’Armée a précisé avoir mené 8 frappes aériennes, dont 4 de drones.

Selon l’état-major général des Armées, 10 sanctuaires terroristes ont été détruits dans les localités de Laourou, Kéra, Koa, Tagabozo, Djoèti (tous dans le secteur de Ténenkou et Djenné), Bodio (Bandiagara), Sagala, Tegueri, Noundé, Sossobé, Indėlimane et Gomitra. «Ce sont 19 terroristes qui ont été neutralisés dans les différentes zones. 59 suspects ont été interpellés dans les secteurs de Niono, Ténenkou, Djenné, Bandiagara et Bankass», a précisé le communiqué. En outre, l’Armée a récupéré 22 fusils (AK-47), des chargeurs et munitions, des matériels de fabrication d’Engins explosifs improvisés (EEI), des motos et des moyens de communication. Elle a aussi détruit 5 pick up et 11 Engins explosifs improvisés.

D’après la même source sécuritaire, les opérations ont également permis, d’une manière générale, de désorganiser les réseaux terroristes, de réduire leurs capacités de nuisance et d’améliorer les activités des populations y compris les mouvements et l’acheminement des aides.

Cependant, on déplore la mort au combat de 5 de nos vaillants soldats et 11 blessés suite aux actions désespérées des terroristes dans les zones d’Acharane (Région de Tombouctou), Sarakala (Région de Ségou), Kalumba (Région de Nara) et Boura (Région de Sikasso). L’état-major général des Armées a présenté ses condoléances aux familles de ces soldats tombés au champ d’honneur et souhaité prompt rétablissement aux blessés.

L’état-major général des Armées rassure que cette dynamique des opérations cinétiques contre les terroristes va continuer dans le cadre de l’exécution des missions de protection des personnes et de leurs biens. Il a demandé aux populations de se démarquer des Groupes armés terroristes et de tenir informer les Forces de défense et de sécurité des activités terroristes et des complicités dans leurs zones.

Souleymane SIDIBE

Source : L’Essor

One Reply to “Régions de Mopti, Bandiagara et Ségou : Feu sur les terroristes”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *