Visite du Premier ministre à Gao : Un grand coup de pouce au développement régional

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

Lancement des travaux du barrage de Taoussa, de la route Gao-Bourem-Taoussa, de la route Gao-Sévaré, inauguration de la salle de spectacle de Gao… le programme du séjour du Dr Choguel Kokalla Maïga dans la cité des Askia prévoit de nombreuses activités

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga est attendu aujourd’hui dans la cité des Askia où il mènera plusieurs activités jusqu’au 20 février. Le chef du gouvernement aura des échanges avec les autorités régionales et procédera à la remise des vivres et des matériels agricoles aux populations de Gao et des cercles d’Ansongo et de Bourem. Il annoncera aussi la reprise des travaux du barrage de Taoussa, des routes de Gao-Douentza, Gao-Bourem-Taoussa et la réhabilitation de la salle de spectacles de la ville de Gao. Dr Choguel Kokalla Maiga visitera également le site universitaire, situé à Berra à 7 km de Gao.

Dès ce vendredi, Dr Choguel Kokalla Maïga et sa délégation prendront part à la grande prière à la mosquée Tombeau des Askia. Il procédera ensuite à la remise des vivres et des matériels agricoles aux populations et échangera avec les communautés d’accueil du site de l’université de Gao, précisément à Béra, localité située à 7km de la cité des Askia. Le lendemain, le Premier ministre se rendra à Ansongo, où il remettra des vivres et matériels agricoles aux populations avant de visiter le camp des Forces armées maliennes (FAMa). à son retour à Gao, il est prévu un repas de corps avec les FAMa et une séance de bénédictions dans le stade Kassé Kéita.

Le dimanche, le Premier ministre procédera à Bourem à la remise des vivres et matériels agricoles et visitera le camp des FAMa. Dr Choguel Kokalla Maïga animera aussi une conférence des cadres dans la salle du gouvernorat de Gao.

ACCORD D’ALGER- Le programme prévoit aussi la reprise des travaux du barrage de Taoussa et de la route Gao-Bourem-Taoussa ainsi que celle de Gao-Sévaré. La réalisation de ces projets sociaux de base appuiera le développement économique régional.

En effet, la dégradation de la route Sévaré-Gao a été surtout accélérée après les évènements politico-sécuritaires de mars 2012, qui ont impacté la poursuite des travaux d’entretien. Cette route qui constituait jadis le cordon ombilical entre plusieurs régions de notre pays, est aujourd’hui dans un état de dégradation avancé. Après plus de trente ans d’exploitation, il a été jugé nécessaire de la réhabiliter.

La réhabilitation de la route Sévaré-Gao demeure une priorité des autorités, car inscrite dans les différents plans de développement et de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. L’objectif global du projet est d’assurer le désenclavement intérieur et extérieur en augmentant le niveau de service de la route en vue de contribuer à la croissance économique du pays.

L’aménagement de Taoussa est un projet d’envergure de développement rural intégré axé sur la gestion harmonieuse des ressources naturelles du bassin du fleuve du Niger au niveau de sa bouche. Il a été présenté aux acteurs signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger comme la contribution majeure du gouvernement au processus d’inclusion, de retour au vivre ensemble et au développement de nouvelles perspectives pour les régions du nord de notre pays. Ce barrage est fortement attendu par les populations qui y fondent beaucoup d’espoir pour l’amélioration de leur condition de vie.

L’objectif consiste à contribuer à l’autosuffisance alimentaire des populations par la diversification et la valorisation des productions agricoles, pastorales et piscicoles. Il s’agit surtout de restaurer les écosystèmes par le maintien d’un débit minimal de 75 m3/s jusqu’à la frontière avec le Niger et de régulariser des crues du fleuve du Niger.

Une autre activité majeure de cette visite du Premier ministre portera sur l’inauguration de la salle des spectacles de Gao. Cette infrastructure adéquate permettra à la population locale de s’épanouir sur les plans social, économique, culturel et écologique.

Oumar DIAKITE

Source : L’Essor

Last Updated on 17/02/2023 by Elalie Konaté