Les braqueurs-terroristes de l’axe Diéma-Sandare-Kayes-Diboli dans la nasse du Commissariat spécial de Diboli : « L’opération araignée » a fonctionné : 7 dangereux brigands arrêtés

à la une Actualités Au Mali Faits divers Flash infos Infos en continus Société

A l’image de l’araignée qui tisse soigneusement et patiemment sa toile en vue de capturer sa proie, le Commissaire Principal de Police Boubacar DOUMBIA  en service au Commissariat spécial de Diboli et ses hommes élaboré un stratagème qui n’a laissé la moindre chance aux redoutables braqueurs qui semaient la terreur sur l’axe Diéma – Sandaré – Kayes – Diboli.

Ces dangereux coupeurs de route ont à leur actif plus de 200 victimes pour un butin d’une valeur de plus de 80 millions F CFA sur le seul axe Diéma-Kayes-Sandaré-Diboli.

Tout commence le 27 Décembre 2022 aux environs de 10 heures. De façon spontanée, une déferlante humaine, visiblement très choquée, à sa tête, un dénommé Moussa SARAMBOUNOU, un Malien des Etats Unis d’Amérique de passage à DIBOLI, se rendit au Commissariat pour porter plainte Contre X pour Vol à main armée. Aux dires des plaignants, leur car a été la cible de braqueurs entre Gakoura et Kayes et les assaillants leur auraient tout enlevé : des téléphones de toutes marques, des bijoux, de l’argent en espèces (plus de 1 millions CFA) en billet de Dollar et Euro…

Ce jour-ci, un groupe de 07 individus cagoulés ont attaqué leur car et menacé d’abattre quiconque lèverait la tête. Ils ont emporté tout ce qu’ils pouvaient  transporter sur eux avant de disparaitre dans la nature sur leurs motos, genre mototaxi, laissant les passagers terrorisés pensant avoir été victimes d’actes terroristes.

Une autre plainte sera enregistrée quelques jours plus tard. Il ressort de la plainte pour vol à main armée et des déclarations du sieur Makan GAKOU, un ressortissant de Sambaga, commune rurale de Diafounou – Tambacara, Cercle de Yélimané, que le 25 Janvier 2023,  07 malfrats se sont rendus dans le village Sambaga en tirant des coups de fusils mitrailleurs et créant la panique. Comme de vrais terroristes !

A la suite de cette opération, une trentaine de téléphones portables (tous neufs et toutes marques confondues) et une importante somme d’argent (plus de 13 millions F CFA) CFA ont été dérobés sur les villageois.

La même bande était soupçonnée d’être l’auteur d’autres cas de braquages sur le même axe au regard du modus vivendi et de quelques détails : les mêmes armes et motos, le même nombre d’assaillants, des tirs d’intimidation, la nature des objets enlevés, etc. C’était manifestement la même bande.

Tous ces plaignants se tournèrent donc vers le commissariat Spécial de Diboli et demandèrent justice. Il fallait, à tout prix arrêter ces malfaiteurs pour redonner confiance aux activités économiques qui avaient dès lors subi un coup dur.

C’est ainsi qu’un plan de traque à l’image d’une toile d’araignée fut savamment élaboré. Avec l’appui et l’accompagnement du Directeur Régional de la police de Kayes et fort du soutien du Directeur Général de la police Nationale et du Procureur de la République, près le Tribunal de Grande Instance de Kayes, l’«Opération Araignée» fut ainsi lancée et coordonnée par le Commissaire Principal de Police Boubacar DOUMBIA  en service au Commissariat spécial de Diboli.

Le saviez-vous ? L’arachnide (la famille des Araignées en botanique) est une espèce très singulière et surtout méthodique. Il tisse ses toiles plus dures qu’un fil d’acier à son échelle mais plus sensibles que le nerf médian d’un humain (le nerf médian est responsable de la sensibilité des doigts d’une main). La moindre secousse, vibration ou présence d’un intrus sur ces fils tissés au bon endroit, lui est immédiatement transmise. Et grâce à la sensibilité et la diversité   de ses capteurs sensoriels, la bête sait faire la différence entre une simple brise de vent et les agitations d’une potentielle proie ou menace sur sa toile.

C’est donc à l’image de cet arthropode chasseur émérite que le Commissaire Principal de Police Boubacar DOUMBIA  en service au Commissariat spécial de Diboli élabora son dispositif. Et le piège fonctionna.

Dans la nuit du 03 au 04 Février 2023 aux environs de 23 heures, avec le concours et la Collaboration du Commissariat de Police du 2ème  Arrondissement de Kayes, dirigé par le Commissaire Principal Yacouba SYLLA, le dispositif permit d’interpeller les nommés Isou BAH et Sambala SOW tous domiciliés à Kayes. Interrogé, les suspects ont reconnu les faits de braquage et d’association de malfaiteurs, évoluant avec d’autres complices que sont Djibi Sall, Lassa DICKO, Igor BARRY, Loussa BAH, Igo SIDIBE, Oussou BAYE (en fuite).

Interpellés sur les faits de Vols à mains armées, acte de terrorisme et d’associations de malfaiteurs, ils ont reconnu une trentaine d’opérations de Braquage dans la Commune de Gadiaka sur les axes Kayes – Aourou – Yelimané – Sandaré – Diboli, Sambaga, etc.

Les fouilles, perquisitions et saisie d’armes de guerre

Une perquisition dans leurs domiciles respectifs a permis de retrouver quatre (04) armes à feu dont deux (02) Fusils Mitrailleurs (FM), deux (02) Pistolets Automatique (PA) améliorés, des Cagoules, des tenues camouflées militaires, trente-et-un (31) téléphones de toutes marques, une paire de Rangers, une somme d’argent de plus de 1.600.000F CFA, quatre 04 motos SANILI de marque HAOJUN, plusieurs Montres Bracelets et Montres Electroniques, entre autres objets.

Suite à leur interpellation,  des victimes les ont clairement reconnus et identifié leurs biens personnels parmi leur butin de guerre, à savoir des montres-bracelets électroniques, des sacs à mains, des téléphones portables…

A ce jour, sept (07) suspects sont gardés au Commissariat Spécial de Diboli pour Vol à main armée, menaces de mort et Association de malfaiteurs, acte terroriste.

Leur arrestation a constitué un grand soulagement pour les populations de la région de Kayes en général et de tout le Mali en particulier. Et pour cause. Il est établi que lesdits malfrats opéraient un peu partout sur le territoire national.

Encore une énigme résolue par la police. Allez les gars !

Bamananden

Source : Journal Kojugu Kelebaa (JKK)

Last Updated on 14/02/2023 by Ousmane BALLO